Le site de la SQDC a été créé pour que le consommateur, qu’il soit néophyte ou expert en la matière, se retrouve facilement.

En ligne, simplement et légalement

Arômes fruités, citronnés et saveur de diesel. Effets euphorisants, apaisants ou somnolents. Certains produits déjà en rupture de stock. La journaliste du Quotidien a expérimenté la plateforme Internet de la Société québécoise du cannabis (SQDC), mercredi. Un achat de 23 $ pour un petit deux grammes de cannabis. Et le tout, complètement légalement.

D’entrée de jeu, le site de la SQDC a été créé pour que le consommateur, qu’il soit néophyte ou expert en la matière, se retrouve facilement. Si certains internautes ont rencontré quelques difficultés de connexion, dues notamment à la grande affluence sur le site, la commande passée par la journaliste s’est faite en quelques clics seulement. Le petit colis contenant deux grammes de cannabis sera expédié et reçu dans un délai de deux à cinq jours ouvrables. À la maison. C’est à ce moment qu’on s’assurera que le client est majeur. Si le client n’est pas chez lui, il devra récupérer sa commande au bureau de poste.

Vous êtes plutôt du genre « clé en main » ? Vous pouvez commander vos joints préalablement roulés. Plusieurs variétés étaient toutefois déjà en rupture de stock en après-midi, mercredi. Vous préférez votre cannabis moulu ou sous forme de fleur séchée (mieux connu sous le terme de cocotte), d’innombrables produits s’offrent à vous.

Il est possible de commander des joints préroulés.

La fumée vous agace ? Du cannabis en pilule, en atomiseur et en huile est également disponible. Encore là, plusieurs produits étaient déjà en rupture de stock en cette première journée de légalité.

Si on parlait d’un prix de sept dollars le gramme, la plupart des produits disponibles se détaillent un peu au-delà de ce montant. Par exemple, pour un gramme en fleur séchée d’une sorte X, le consommateur payera 8,50 $. Pour la même sorte, mais en forme de joint, le consommateur payera 10,60 $. Si vous optez pour les joints préalablement roulés, vous en recevrez deux pour une quantité de un gramme.

D’un autre côté, si le consommateur opte pour une quantité déjà moulue, il ne pourra en acheter qu’en plus grande quantité, soit à partir de 3,5 grammes.

Le site de la SQDC est bien expliqué. Le consommateur sera invité à surfer par catégorie.

Description

Ce qui frappe, en surfant sur la plateforme de vente en ligne, ce sont les descriptions pour chaque produit. « Cette variété de Sativa, sous forme de joint préroulé, possède une intensité modérée de THC et contient du CBD. Il pourrait créer l’impression de ressentir des sensations stimulantes et créer l’impression d’avoir un niveau plus élevé d’énergie. Il pourrait aussi stimuler certaines fonctions cérébrales », peut-on lire, par exemple, sous un produit quelconque.

Point positif, une mise en garde est inscrite sur tous les produits, informant que le cannabis augmente les risques de psychoses et de schizophrénie.

Le consommateur est invité à magasiner par catégorie, soit modérée, moyenne et intense, tout dépendant de ses goûts et de l’effet recherché. Même chose pour l’espèce de cannabis. Vous recherchez un effet euphorisant, une catégorie s’offrira à vous. Même chose si vous cherchez un cannabis aux propriétés apaisantes.

Il existe trois grandes catégories de cannabis.

Pour le moment, un peu moins de 70 produits sont disponibles sur le site Web. Les consommateurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean doivent d’ailleurs se tourner vers l’achat en ligne s’ils désirent se procurer du cannabis en toute légalité.

Deux points négatifs, on ne connaît pas la provenance exacte du produit, c’est donc dire qu’on ignore si on encourage une compagnie québécoise ou d’ailleurs. De plus, la présentation esthétique des produits laisse à désirer. L’aspect fait plutôt penser à un médicament qu’à un produit récréatif.

Le consommateur recevra sa commande entre deux et cinq jours ouvrables.