La conseillère municipale du secteur de Shipshaw, Julie Dufour

Embauche d'une vérificatrice générale adjointe: victoire pour Julie Dufour

La conseillère du district 8 de Saguenay, Julie Dufour, était triomphante, lundi midi, après la séance régulière du conseil municipal, à la suite de l'adoption, par les élus, d'une résolution prenant acte de l'embauche, par le vérificateur général par intérim, Alain Girard, de Sylvie Jean au poste de vérificatrice générale adjointe, et ce, à la demande de ce dernier.
Après un an de débat et 26 000$ en procédures judiciaires assumées personnellement pour empêcher le maire de procéder lui-même à cette embauche, Mme Dufour estime qu'il s'agit d'une deuxième victoire après le départ de Rina Zampieri dont le conseil voulait prolonger le mandat jusqu'en décembre prochain au-delà de ce que prescrit la Loi des cités et villes.
Mme Dufour a mis fin lundi aux procédures entamées en avril dernier visant à protéger l'indépendance du bureau du vérificateur général. Selon elle, il y a un an, un cafouillage politique et administratif a mené à la création d'un poste qui ne pouvait l'être et à une embauche que la Ville ne pouvait faire.
Mme Dufour ajoute que dès le départ, il était ridicule de penser que le maire Jean Tremblay pouvait embaucher seul une personne dont le mandat était de vérifier son administration. Elle ajoute que malgré des opinions juridiques émises par les avocats de la Ville affirmant le contraire, les faits lui ont démontré qu'elle avait raison.
Il en va de même pour l'embauche du prochain vérificateur général dont le mandat se termine en décembre prochain.
Lors de la séance du conseil, Mme Dufour a interrogé le maire Tremblay sur le processus qui serait appliqué pour cette embauche. M. Tremblay a rétorqué qu'au moment venu, le nom de la personne désignée serait dévoilé et le processus de sélection expliqué aux élus.
L'avocat de Mme Dufour, Me Marc-Antoine Cloutier, de la firme Deveau avocats, s'est dit étonné que dans une ville de l'envergure de Saguenay, ce soit le maire seul qui fasse le choix du nouveau vérificateur général sans qu'un processus d'embauche avec publication d'offres d'emplois publics ne soit lancé.
M. Cloutier a interpellé les autres élus autour de la table afin qu'ils jouent leur rôle et posent des questions.
Mme Dufour a conclu en affirmant que la population en a assez des nominations partisanes. Elle rappelle à ses collègues qu'en juin, ils ont tous refusé sa proposition de mettre en place un processus d'embauche public et transparent.