Jean-François Houde, un utilisateur du transport adapté, et le candidat bloquiste dans Jonquière, Mario Simard, rêvent d’un meilleur service de transport adapté à Saguenay.

Ottawa doit en faire plus, plaide le Bloc

Ottawa doit en faire plus pour le transport adapté, plaide le bloquiste Mario Simard. Choqué par les récentes interruptions de services à Saguenay, le candidat de Jonquière souhaite que le gouvernement fédéral finance davantage ce type de transport. Il propose notamment de revoir le Fonds fédéral d’innovation du secteur automobile (FISA) pour intégrer le transport adapté dans ce programme. Le FISA, précisons-le, s’adresse aux constructeurs automobiles qui effectuent des travaux de recherche et de développement axés sur le développement de véhicules plus écologiques. N’ayant pas d’industrie automobile sur le territoire québécois, la province ne reçoit rien de ce programme. Une injustice, déplore Mario Simard.

« Présentement, le Québec ne reçoit pas un sou du FISA. Toutes les sommes s’en vont en Ontario. En réalité, tel qu’utilisé en ce moment, le FISA n’est rien d’autre qu’une aide directe à l’industrie automobile ontarienne. On pourrait toutefois revoir le système pour transférer les sommes au Québec et répondre aux besoins des communautés », propose le candidat de Jonquière, en rappelant qu’une telle refonte des programmes n’est qu’une question d’équité entre les provinces.

Jean-François Houde, un utilisateur du transport adapté, et le candidat bloquiste dans Jonquière, Mario Simard, rêvent d’un meilleur service de transport adapté à Saguenay.

Pour répondre aux demandes en transport adapté, le candidat bloquiste propose également d’améliorer la concertation avec le milieu dans l’attribution des sommes provenant du Fonds pour l’infrastructure de transport en commun. Ces suggestions ne font pas partie de la plateforme officielle du candidat, car ce n’est que pendant la campagne qu’il a été sensibilisé à la diminution de service qui affecte les citoyens handicapés. « Chaque jour, j’entends une nouvelle histoire sur les difficultés entourant le transport adapté, ici, à Jonquière. En étudiant un peu la situation, on comprend vite qu’il est urgent de hausser le financement pour répondre à la demande », indique M. Simard.

« Il s’agit d’une population souvent très vulnérable. Comme société, nous avons un devoir envers eux », poursuit le candidat de Jonquière.

Jean-François Houde, un utilisateur du transport adapté, et le candidat bloquiste dans Jonquière, Mario Simard, rêvent d’un meilleur service de transport adapté à Saguenay.

Souffrant de cécité et utilisateur du transport adapté, Jean-François Houde accompagnait le bloquiste, lundi, lors de l’annonce de sa position. Également travailleur social, ce dernier rêve du jour où le transport adapté sera aussi efficace que le service de taxi.

« On a du bon service, lorsqu’il n’y a pas d’interruption. On a un service porte-à-porte. Mais le problème, c’est qu’il faut tout planifier. Il faut réserver notre transport 24 heures avant. Parfois, on le sait juste le matin si on doit sortir. Il y a aussi de plus en plus de retards. Ce n’est pas plaisant d’arriver en retard à une entrevue d’emploi, en disant que notre transport n’était pas à temps », témoigne M. Houde, en racontant une histoire personnelle.

AbonnezvousBarometre