L’industrie touristique formule quatre demandes aux partis politiques fédéraux pour assurer sa croissance.

L’industrie touristique fait ses demandes

L’Alliance de l’industrie touristique du Québec (AITQ) profite de la tenue des élections pour formuler quatre demandes aux partis politiques fédéraux.

Le regroupement, qui comprend des membres de partout au Québec, veut ainsi consolider sa croissance. On prévoit qu’il y aura 3,3 % plus de touristes par année, dans la province.

Dans la région, le président de l’Auberge des Îles, de l’Hôtel Chicoutimi et du groupe RL Énergies, Éric Larouche, a demandé que l’on accroisse l’accessibilité au Québec en général et aux différentes destinations dans la province.

« Tant aux portes d’entrée que vers les régions, les visiteurs doivent être en mesure d’accéder à des modes de transport fiables, fluides, sécuritaires et abordables pour favoriser l’accès aux expériences touristiques offertes sur l’ensemble du territoire de la destination », a-t-il indiqué.

La présidente de Délices du Lac-Saint-Jean, Émilie Gaudreault, désire quant à elle que l’on améliore la mise en marché des entreprises québécoises.

« Pour arriver à avoir une mise en marché qui performe, de l’agilité et de la synergie sont requises. Aussi, l’écosystème numérique de la destination devra constamment évoluer afin de venir en support à la relation voyageur-entreprise », explique-t-elle.

Main-d’oeuvre

En dehors de ces questions, la pénurie de main-d’oeuvre demeure un des sujets les plus préoccupants pour les membres de l’industrie touristique. Le manque de personnel freine la capacité des entreprises de croître. L’AITQ demande donc aux partis fédéraux de trouver une solution.

En dernier lieu, malgré les succès de l’industrie touristique, l’alliance rappelle qu’il est toujours nécessaire de développer de nouveaux produits pour attirer les touristes qui proviennent de l’extérieur du Québec et pour ramener les visiteurs d’ici dans les régions.

L’industrie touristique accueille 35 millions de personnes au Québec chaque année et génère 15,7 milliards de dollars de recettes. On compte 32 000 entreprises au Québec, qui emploient plus de 400 000 personnes. Stéphane Bouchard