La Table régionale des élus rencontrent les candidats

À moins de trois semaines du jour J, la Table régionale des élus a rencontré plusieurs candidats de l’actuelle campagne électorale fédérale. Les représentants des différents partis ont défilé, vendredi, à Alma, afin de s’entretenir avec le regroupement d’élus.

L’équipe régionale du Parti conservateur du Canada a rappelé être en faveur des grands projets de développement économique comme celui de GNL Québec. Le trio formé de Richard Martel, de Philippe Gagnon et de Jocelyn Fradette s’est également opposé au projet QcRail, souhaitant plutôt une voie de contournement ou d’évitement ferroviaire permettant de « connecter le CN à la desserte ferroviaire de Grande-Anse ».

Promesses

Les trois candidats conservateurs promettent de protéger les emplois forestiers ainsi que la gestion de l’offre.

Enfin, ils assurent travailler pour l’implantation de la flotte de drones militaires à Bagotville.

AbonnezvousBarometre

« On est un parti des régions et on s’est engagés à avoir un ministre des affaires rurales qui serait nommé avec un gouvernement conservateur. L’ordre du jour du cabinet du premier ministre va toujours avoir les préoccupations des régions. On a aussi confirmé qu’il y aura un ministre québécois du développement économique canadien », a mentionné, au terme de la rencontre, le candidat de Jonquière, Philippe Gagnon.

De leur côté, les candidats bloquistes s’estiment satisfaits de la rencontre, assurant avoir été à l’écoute des préoccupations des élus.

« On leur a également démontré à quel point c’est essentiel d’avoir une représentation forte du Québec à Ottawa pour défendre les dossiers du Québec », a mentionné la candidate bloquiste dans Chicoutimi-Le Fjord, Valérie Tremblay.

Celle-ci assure que les représentants de son parti qui seront élus pourront se porter en toute liberté à la défense du Québec, contrairement aux députés des autres partis dont le financement provient des quatre coins du Canada.

« Le palier municipal, c’est le plus près de la population. C’est de la politique de proximité. C’est important pour nous d’avoir une bonne relation avec les maires et mairesses de toutes les municipalités de la région afin de connaître les aspirations, les désirs et les craintes des citoyens et citoyennes du Saguenay–Lac-Saint-Jean », a ajouté le candidat bloquiste dans Lac-Saint-Jean, Alexis Brunelle-Duceppe.