Karine Trudel a procédé au lancement de sa campagne électorale en misant sur ses qualités personnelles.

Karine Trudel veut rester près des citoyens [VIDÉO]

La députée sortante de Jonquière, la néo-démocrate Karine Trudel, souhaite continuer à représenter les citoyens de son comté en promettant de conserver la proximité avec eux.

Mme Trudel a procédé au lancement de sa campagne électorale en misant sur ses qualités personnelles plutôt qu’en effectuant l’apologie du Nouveau Parti démocratique et de son chef Jagmeet Singh, le tout se reflétant dans le graphisme de ses affiches électorales.

Parmi les thèmes qu’elle souhaite aborder pendant la campagne, Mme Trudel entend se prononcer sur les enjeux locaux reliés à l’environnement ainsi que sur la pérennité du Centre de données fiscales dans l’éventualité de la mise en place d’un rapport d’impôt unique. « Le Centre de données fiscales pourrait être menacé de fermeture. Il s’agit d’une masse salariale de 40 millions $ injectée dans l’économie jonquiéroise. Il faut veiller à sa protection », a mentionné Mme Trudel.

La revitalisation du centre-ville de Jonquière constitue l’une de ses priorités et elle croit qu’il faudra parler de programmes d’infrastructures pour aider à lui redonner du lustre.

Interrogée sur l’absence d’image d’elle-même avec son chef sur ses pancartes, Mme Trudel affirme que cela ne l’empêche pas de penser qu’il est important de travailler en équipe. Selon elle, les électeurs pensent avant tout à élire un candidat qui saura répondre à leurs besoins, tout en étant accessible.

Elle a rappelé ses interventions publiques pour défendre les travailleurs lors de la crise du bois d’oeuvre et sur l’imposition de tarifs américains sur l’acier et l’aluminium.