Karine Trudel a fait le bilan de son dernier mandat comme députée, tout en émettant quelques promesses, devant les membres de l’exécutif du Syndicat national des employés de l’aluminium d’Arvida.

Karine Trudel rencontre le SNEAA

Karine Trudel, candidate pour le Nouveau Parti démocratique dans Jonquière, veut que l’argent qui a été prélevé par le gouvernement pendant la guerre tarifaire entre le Canada et les États-Unis soit redistribué aux travailleurs et aux entreprises d’ici.

Cet argent a été amassé pendant que les Américains imposaient des tarifs sur l’acier et l’aluminium exportés qui franchissaient la frontière. Le Canada avait répondu en mettant en place des contre-mesures économiques punitives.

Mme Trudel a fait cette promesse lors d’une rencontre avec le président Syndicat national des employés de l’aluminium d’Arvida (SNEAA-UNIFOR), Alain Gagnon, tenue vendredi à Jonquière.

AbonnezvousBarometre

«Avec les récentes attaques tarifaires américaines et l’évolution du marché mondial de l’aluminium, j’ai toujours prôné une approche d’unité et les travailleurs et travailleuses du Complexe peuvent compter sur mon appui sans faille», a indiqué la néo-démocrate par voie de communiqué.

Alain Gagnon s’est quant à lui dit heureux de compter sur des appuis politiques. «Avec tous les investissements que nous souhaitons voir se concrétiser, notamment les phases 2 et 3 d’AP-60, on aura besoin plus que jamais d’élus qui croient en l’avenir du Complexe Jonquière.»