Le candidat libéral pour les prochaines élections fédérales dans Jonquière est Vincent Garneau, qui souhaite défendre les familles, les travailleurs et les aînés.

Garneau veut travailler pour les familles et les travailleurs

Annoncé vendredi, le candidat libéral dans Jonquière est déjà prêt à établir ses priorités en vue des élections qui avancent rapidement. Pour Vincent Garneau, le plus important est de travailler pour les familles, les travailleurs et les aînés, en plus de contribuer à la prospérité de l’économie locale.

Toujours intéressé par la politique, M. Garneau a longtemps travaillé dans le milieu du commerce international, des relations internationales et du développement des affaires à l’international. Mais le natif de Roberval a avoué qu’il avait toujours su qu’il allait revenir dans la région.

Ces expériences professionnelles l’ont mené, au fil de sa carrière, à travailler auprès de la ministre Chrystia Freeland, par exemple, dans le dossier du traité de libre-échange avec l’Europe, du Partenariat Trans-Pacifique ainsi que du bois d’oeuvre avec les États-Unis.

AbonnezvousBarometre

Il est, depuis 2017, son conseiller principal, ce qui lui a permis de piloter le dossier des tarifs « injustes et illégaux » sur l’aluminium et il a été le responsable des négociations de l’accord nord-américain. Il est ensuite devenu son chef de cabinet, jusqu’à la semaine dernière.

« J’ai décidé de faire le saut parce que je suis quelqu’un de très engagé. Une personne d’action qui aime beaucoup contribuer à sa communauté », a-t-il indiqué, dans un entretien téléphonique avec le Quotidien, dimanche soir.

Il a continué : « Je veux utiliser les atouts que j’ai acquis dans les dernières années pour travailler pour la prospérité économique de la région. Je veux continuer à défendre les travailleurs, les familles, mais au lieu de le faire à Ottawa, je veux le faire ici, directement avec les gens », a-t-il commenté.

Le candidat à l’investiture a les yeux rivés sur les familles, les aînés et les travailleurs. Il a ajouté : « Le gouvernement libéral a fait beaucoup dans le dernier mandat pour justement aider la classe moyenne et c’est ce que je veux continuer à faire dans le prochain mandat. »

Il a aussi dans sa mire le développement économique de la région. Il mentionne qu’il souhaite protéger les emplois et conserver le bas taux de chômage. « On a bien fait, mais on peut faire encore mieux », a-t-il admis, en pensant à ce qui avait été réalisé pendant le dernier mandat de son parti.

Le Parti libéral n’a toujours pas de candidat dans la circonscription de Chicoutimi–Le Fjord.