Les co-porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois et Manon Massé

Un gouvernement solidaire mènerait un projet-pilote de revenu minimum garanti

MONTRÉAL — Un gouvernement solidaire lancerait un projet-pilote de revenu minimum garanti dans plusieurs municipalités québécoises, a annoncé mercredi le porte-parole de Québec solidaire Gabriel Nadeau-Dubois.

Plus de 800 000 personnes vivent en situation de pauvreté au Québec, dont plus de la moitié bénéficie de l'aide sociale, selon le parti de gauche.

Québec solidaire est d'avis qu'un travail bien rémunéré demeure le meilleur moyen de sortir de la pauvreté.

Toutefois, avec des prestations d'aide sociale de 648 $ par mois, et de 1035 $ pour les personnes ayant des contraintes sévères à l'emploi, il est difficile de sortir de la pauvreté, croit M. Nadeau-Dubois.

Il rappelle les coûts sociaux et économiques liés à la pauvreté: plus de criminalité, de décrochage scolaire, de problèmes de santé et une espérance de vie plus faible, par exemple.

Gabriel Nadeau-Dubois soutient que le projet-pilote de revenu minimum garanti permettrait de voir si un revenu de base pourrait mieux soutenir les personnes vulnérables, de façon plus simple et efficace que le système d'aide sociale actuel. Il ajoute que ce système serait instauré au cours d'un deuxième mandat solidaire à l'échelle du Québec. Il remplacerait le système des prestations d'aide sociale, selon M. Nadeau-Dubois.

Augmentation des prestations d'aide sociale

Pendant la réalisation du projet-pilote, un gouvernement solidaire augmenterait les prestations d'aide sociale. Les personnes seules ayant des contraintes sévères à l'emploi verraient ainsi leur prestation mensuelle bonifiée de 440 $, pour atteindre environ 1500 $ par mois, tandis que les prestataires sans contraintes à l'emploi auraient droit à une augmentation de 430 $, pour un total d'un peu plus de 1000 $ mensuellement.

Par ailleurs, l'ex-candidat du Parti québécois dans la circonscription de Laurier-Dorion en 2014 et aspirant à la direction du PQ en 2015, Pierre Céré, a annoncé mercredi son appui à l'actuel candidat de Québec solidaire dans Laurier-Dorion, Andrés Fontecilla. Les deux politiciens s'étaient affrontés à la dernière élection générale.

M. Céré dit croire «que la vie politique québécoise ne peut que se bonifier avec un contingent plus nombreux de députés solidaires à l'Assemblée nationale».

+

POUR VOUS ABONNER au Baromètre Élections 2018, c'est ici. Groupe Capitales Médias et Recherche Mainstreet vous y présentent tous les jours des sondages, données exclusives, des analyses, et des tableaux pour suivre au quotidien l'évolution des intentions de vote en vue du scrutin du 1er octobre.