En plus d’offrir aux jeunes la possibilité de voter pour les candidats de leur circonscription respective, Élections Québec a proposé le projet des petits bureaux de vote pour susciter chez l’enfant un questionnement sur l’importance de voter.

Québec solidaire, premier chez les écoliers

Si les enfants avaient eu à choisir le nouveau gouvernement, leur choix aurait été Québec solidaire, mais minoritaire. Élections Québec a publié les résultats d’une simulation électorale consistant à faire voter les mineurs pour les sensibiliser à l’exercice démocratique.

Le choix des jeunes s’est tourné vers la formation de gauche avec un appui de 26,46 %, ce qui représenterait une députation de 45 élus solidaires.

Du côté de la Coalition avenir Québec, elle aurait obtenu 35 sièges et 22,38 % du vote populaire.

Le Parti libéral formerait le deuxième groupe d’opposition avec 31 élus. À l’instar du véritable résultat de l’élection, le Parti québécois se retrouve quatrième avec 15 députés.

Parmi les plus petits partis qui ne sont pas parvenus à faire élire des candidats le 1er octobre, certains ont eu plus de chance auprès de ce très jeune bassin d’électeurs. Le Parti vert a obtenu trois sièges, alors que le Nouveau Parti démocratique du Québec a gagné une circonscription.

Au total, plus 72 800 jeunes provenant de la cinquième année du primaire jusqu’au secondaire ont participé à cette simulation électorale.

Pourquoi voter?

En plus d’offrir aux jeunes la possibilité de voter pour les candidats de leur circonscription respective, Élections Québec a proposé le projet des petits bureaux de vote pour susciter chez l’enfant un questionnement sur l’importance de voter.

Installés à proximité des véritables bureaux de vote, de petits espaces permettaient aux enfants de répondre à la question : «Pourquoi penses-tu qu’il est important de voter?»

Parmi les quatre choix proposés à ces futurs électeurs, la réponse «pour que les idées de chaque personne soient entendues» a obtenu le plus haut pourcentage de vote avec 41,4 %.

La deuxième raison ayant obtenu le plus d’appui a été «pour régler les problèmes», suivi de «pour dire ce que je pense» et finalement «pour choisir des personnes qui vont travailler pour moi».

Sensibiliser la relève

Provenant du programme Électeurs en herbe, ces deux initiatives ont pour but d’investir à long terme chez les jeunes en les conscientisant à l’importance d’exercer leur droit de vote.

«En les faisant participer à des simulations où ils sont accompagnés de leurs parents, nous voulons les préparer à exercer leur devoir d’électeur quand ils seront adultes», indique Stéphanie Isabelle, porte-parole d’Élections Québec.

Le taux de participation à ces ateliers encourage Élections Québec à poursuivre ses efforts dans son programme d’Électeurs en herbe, afin d’amener le taux de vote chez les jeunes à un plus haut niveau dans un proche avenir.