Philippe Couillard: 3 mesures pour l’économie régionale

Le chef du Parti libéral du Québec, Philippe Couillard compte maintenir le développement économique de la région si le peuple québécois lui accorde un second mandat. Accompagné des quatre autres candidats régionaux, il a annoncé en fin d’après-midi dimanche, à Port de Saguenay, trois mesures afin de poursuivre ce but.

Il promet de prolonger le réseau de distribution de gaz naturel sur le côté nord de Saguenay. Il souhaite étendre ce réseau aussi loin que Saint-Félicien. Une portion de ce réseau avait déjà été annoncé il y a quelques semaines alors que le gouvernement québécois avait injecté 248 millions dans le projet privé Métaux BlackRock. De ce montant, 63 millions $ sont remis à Développements Port Saguenay, une filiale de Port de Saguenay, pour la mise en place des infrastructures, dont une nouvelle ligne de 15 km de gaz naturel. 

« L’accès au gaz naturel est une aide économique, qui permettra aux entreprises d’investir dans de nouveaux projets profitables », a-t-il expliqué en conférence de presse dimanche après-midi. 

Le parti libéral s’engage aussi à résoudre le problème du transport ferroviaire régional afin d’accroître la compétitivité des entreprises d’ici. « La création d’un groupe de travail rassemblant l’ensemble des acteurs du milieu a été une suite concrète au Sommet économique de la région. Aujourd’hui, je m’engage à faire suite à leurs travaux et à résoudre cette problématique », ajoute le candidat libéral dans Dubuc, et député sortant, Serge Simard. 

Les cinq candidats régionaux du Parti libéral du Québec ont annoncé leurs engagements pour le développement économique du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Mathieu Huot, candidat dans Lac-Saint-Jean, Marie-Josée Morency, dans Chicoutimi, Serge Simard, dans Dubuc et Alexandre Duguay, candidat dans Jonquière ont accompagné leur chef dans sa visite à Saguenay.

Oui à un nouvel amphithéâtre

La troisième mesure pour le développement économique régional concerne plus particulièrement la Ville de Saguenay. Il affirme soutenir la construction d’un nouvel amphithéâtre moderne. « Nous reconnaissons le besoin qui est criant à Saguenay. Il n’y a pas de raison pour que la capitale régionale n’ait pas d’installations qui représentent le 21e siècle », a dit M. Couillard. Il soutient que son gouvernement, si réélu, va donner sa part du 80 millions que demande le projet de la mairesse de Saguenay, Josée Néron. 

« On a demandé aux deux paliers de gouvernement de financer le projet à 60 %. Nous nous engageons à faire notre part, et à dialoguer avec Ottawa pour le reste », explique-t-il. 

Un autre dossier qui sera à l’ordre du jour est celui de l’autoroute entre Alma et La Baie, projet qui est dans les cartons de Serge Simard depuis un bout de temps. « C’est certain que ça va être fait. Une partie a été faite récemment, et on va continuer ! », certifie M. Simard. Il a d’ailleurs été appuyé par son chef à ce sujet.