Une pancarte électorale du candidat Ali Dahan a été trouée par des projectiles lundi en fin de journée, près du parc Saint-Benoît, à Québec.

Pancarte électorale criblée de projectiles: un homme se rend à la police de Québec

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a arrêté un suspect qui aurait criblé de projectiles la pancarte électorale d’un candidat indépendant à Sainte-Foy.

En fin de journée, lundi, un homme de 26 ans de Québec s’est livré par lui-même directement au poste de police. Il a arrêté pour méfait sur un document électoral et avoir utilisé avec négligence une arme.

Une carabine de type airsoft, quatre chargeurs, des projectiles ainsi que des accessoires ont été saisis en lien avec cette affaire.

LIRE AUSSI: Pancarte électorale criblée de projectiles

LIRE AUSSI: Des pancartes de la CAQ vandalisées

L’arrestation est en lien avec la pancarte d’Ali Dahan, un candidat d’origine africaine dans Jean-Talon. Celui-ci avait aperçu l’image de son visage trouée de ce qui lui semblait être des projectiles de carabine à plomb, près du parc Saint-Benoit, à Québec. 

«Le SPVQ est en mesure de confirmer que ce méfait n’est aucunement lié à un crime à caractère haineux», précise la porte-parole, Mélanie Jobin. 

L’homme de 26 ans a été libéré par promesse de comparaître, mais il a été assujetti à certaines conditions. 

M. Dahan avait porté plainte à la police de Québec lundi en fin de journée. 

«Oui, il y a du vandalisme un peu partout, sur les pancartes, mais là, c’est plus que ça. Est-ce qu’après, ça va être moi?», avait-il déclaré au Soleil, disant craindre pour sa sécurité.