L'heure des bilans de campagne

DUBUC

Serge Simard, Parti libéral du Québec

(Myriam Gauthier) Le député sortant de Dubuc espère que son bilan et le travail mené sur le terrain pendant la campagne lui permettront de convaincre les électeurs de renouveler son mandat. « J’ai pu échanger avec des centaines de citoyens du comté, et c’est à la suite de ces discussions que j’ai été en mesure d’établir mes priorités et de proposer des engagements concrets et réalistes ! », a-t-il souligné, par voie de communiqué. 

+

JONQUIÈRE

Sylvain Gaudreault, Parti québécois

(Myriam Gauthier) Le député sortant de Jonquière se dit en excellente position de l’emporter pour une cinquième fois dans la circonscription. « La réponse des électeurs est excellente. Je sens que mon travail est apprécié de la population. Je veux continuer de faire avancer Jonquière », a-t-il déclaré. 

Alexandre Duguay, Parti libéral du Québec

(Myriam Gauthier) Le jeune candidat libéral soutient avoir visité plus de 1000 résidences et entreprises de la circonscription de Jonquière pendant la campagne électorale. « Lors de cette campagne, j’ai écouté vos projets et vos préoccupations. J’ai adoré parcourir le comté et aller à votre rencontre. Soyez assurés que dès le 2 octobre prochain, je vais défendre vos intérêts avec conviction et avec toute mon énergie », a affirmé Alexandre Duguay. 

+

CHICOUTIMI

Mireille Jean, Parti québécois

(Denis Villeneuve) Avec la tenue de 202 activités de campagne et la rencontre de 5000 à 6000 électeurs, la députée péquiste de Chicoutimi se montre satisfaite du travail accompli au cours des 36 derniers jours et remet son sort entre les mains des citoyens. « J’ai fait énormément de terrain, de visites dans les commerces et de lieux publics, et [j’ai] participé à cinq débats et 21 entrevues. J’ai profité de ces occasions pour me mettre à l’écoute de mes concitoyens et me faire connaître », a indiqué la candidate. 

ROBERVAL
Luc-Antoine Cauchon, Québec solidaire

( Guillaume Roy) Le candidat de Québec solidaire dans Roberval, dresse un bilan positif de la campagne qu’il a menée pour faire connaître les changements importants aux yeux de son parti. Avec la croissance des intentions de vote dans les sondages, les propositions de son parti sont prises de plus en plus au sérieux. « Les gens trouvent que notre parti est au diapason de leurs préoccupations », estime M. Cauchon, qui se réjouit de la réponse des gens rencontrés aux quatre coins de la circonscription depuis le lancement de l’élection.