De vendredi, première journée du vote par anticipation, à lundi à la mi-journée, près de 9 % des électeurs québécois avaient voté.

La région de Québec championne du vote par anticipation

Les circonscriptions de la région de Québec sont celles où le Directeur général des élections du Québec (DGEQ) a enregistré jusqu’ici les plus fortes proportions d’électeurs qui ont voté par anticipation.

Depuis vendredi, première journée du vote par anticipation dans les bureaux des directeurs de scrutin, près de 9 % des électeurs québécois avaient voté, selon les plus récentes données du DGEQ. 

Le «traditionnel» vote par anticipation de deux jours a commencé dimanche et s’est poursuivi jusqu’à 20h lundi. Pour la seule journée de dimanche, 7,23 % des électeurs sont allés voter. 

C’est dans la région de Québec que le vote par anticipation semble le plus populaire jusqu’à maintenant. Dans les circonscriptions de Louis-Hébert, Lévis, Taschereau, Jean-Talon, Charlesbourg et Vanier-Les Rivières, le DGEQ avait enregistré des taux de vote de 15,7 %, 13,53 %, 13,38 %, 13,08 %, 12,76 % et 12,51 % respectivement en date de lundi matin. Les circonscriptions de Jean-Lesage, Montmorency et Chauveau faisaient également bonne figure avec des taux de 11,37 %, 11,36 % et 11,3 % respectivement.

Au Québec

Ailleurs au Québec, les plus forts taux de vote par anticipation ont été enregistrés dans Sherbrooke (12,31 %), Prévost (12,23 %), Saint-François (11,43 %), Rosemont (11,29 %), Gaspé (11,13 %), Joliette (11,08 %), Bertrand (11,08 %) et Trois-Rivières (11,02 %).

Depuis 2003, le taux de participation est en constante progression dans la province. Il est passé de 5,56 % à 19,27 % en 2014. 

Les électeurs pourront voter par anticipation mardi de 9h à 21h, mercredi de 9h à 21h et jeudi de 9h à 14h au bureau du directeur de scrutin de leur circonscription.

Des bureaux de vote sont également installés dans des CHSLD, des résidences privées pour aînés, des cégeps, des centres de formation professionnelle et des universités jusqu’au 27 septembre.