Marie-Louise Tardif, candidate de la Coalition avenir Québec.

La CAQ en avance dans Laviolette-Saint-Maurice

SHAWINIGAN — Si des élections avaient eu lieu le 30 août, c’est la candidate de la Coalition avenir Québec, Marie-Louise Tardif, qui serait devenue la première députée du nouveau comté de Laviolette-Saint-Maurice, avec 29,5 % des voix.

C’est le Parti québécois qui occupe la deuxième position, à 19,3 %. Ce qui veut dire que la candidate péquiste Jacynthe Bruneau devance le député libéral sortant de Saint-Maurice, Pierre Giguère (15,5 %). Quant à Christine Cardin, de Québec Solidaire, elle ne récolte que 5,8 % des voix. À noter néanmoins un taux d’indécis de 23,1 %.

Les nouvelles sont encore meilleures pour la CAQ du côté de la proportion des décidés et enclins qui est de 39,2 %, contre 23,1 % pour le PQ, 20,9 % pour le PLQ et 7,7 % pour QS.

«Je ne suis pas tellement étonné de voir la CAQ en avant pour plusieurs raisons. D’abord, perdre une grande vedette dans la région comme Julie Boulet, c’est quelque chose. Ensuite, même les partisans de Julie Boulet regardent le comté voisin et voient son frère pour la CAQ. Et dans la région au complet, on voit la CAQ avec une avance assez importante», explique le vice-président de Recherche Mainstreet, Steve Pinkus.

«C’est certain que je suis contente, mais je ne commenterai pas le sondage parce que ça change tellement vite d’une journée à l’autre», a fait savoir la meneuse caquiste.

Pour elle, il n’est pas question de s’asseoir sur ses lauriers. «On travaille fort, on poursuit notre travail terrain, je m’applique à connaître les dossiers en profondeur, j’aime étudier, analyser les dossiers et les maîtriser pour être capable de prendre des positions éclairées. La politique, c’est tellement changeant, je préfère continuer en travaillant fort. C’est sûr que ça nous encourage, c’est une belle tape dans le dos, mais on va poursuivre sans trop se faire d’illusions», a ajouté Marie-Louise Tardif.

Or, sa rivale péquiste était visiblement heureuse de son deuxième rang. «Ça ne me surprend pas par rapport à ce que je perçois sur le terrain. Je suis vraiment contente de l’apprendre par un sondage officiel. C’est sûr que je ne prends rien pour acquis. On demeure sur le terrain, on est allé vraiment partout. Je ressens que le vent tourne et que les gens sur le terrain voient le Parti québécois comme une réelle alternative pour le changement», a indiqué Jacynthe Bruneau.

Celle-ci aimerait bien que «les gens se rendent compte à quel point on a un beau programme, qu’on est proche des gens, qu’on est un parti social-démocrate qui ne les laisse pas tomber, qu’on veut des services de qualité».

«Je suis toujours très bien accueillie. Je vais continuer à travailler très fort pour gagner Laviolette-Saint-Maurice. J’espère qu’on va encore augmenter dans les sondages. Il nous reste encore assez de semaines pour bien présenter le programme, que les gens s’aperçoivent encore plus de la profondeur du parti, et on peut vraiment changer les choses», affirme-t-elle.

Troisième, son adversaire libéral se montre plutôt sceptique. «Si c’est vraiment ça, on va voir, mais ce n’est pas ça du tout que j’ai sur le terrain. Moi, je continue ma campagne et ce n’est pas ça qui va changer la suite des choses», a clairement fait savoir Pierre Giguère.

«Si je m’étais fié aux sondages, je ne serais jamais allé en politique. La réception est excellente sur le terrain. J’ai hâte de voir le sondage du 1er octobre. Si je me fie aux sondages, on va fermer les livres et on va s’en aller chez nous. Moi, ça va super bien. Des bonnes poignées de main et des bons regards», renchérit-il.

Malgré sa quatrième place, la candidate de Québec Solidaire, Christine Cardin, garde le moral. «Ce n’est pas ce que je ressens du tout sur le terrain, je sens un bel appui de la part de la population. Je sens aussi que les propositions de Québec Solidaire les touchent, les rejoignent beaucoup, elles sont effectivement populaires comme par exemple l’assurance dentaire. Dès qu’on en parle aux gens, dès qu’on fait connaître la proposition, les gens sont très enthousiastes. Je continue le travail sur le terrain pour faire connaître les propositions de Québec Solidaire et me faire connaître également. J’ai une bonne équipe avec moi qui m’entoure», conclut-elle. Méthodologie: Le sondage a été réalisé par un système de réponse interactif le 30 août auprès de 647 répondants. Il vient avec une marge d’erreur de 3,9 %, 19 fois sur 20.

+

INTENTIONS DE VOTE

CAQ 29,5 %

PQ 19,3 %

Jacynthe Bruneau, candidate du Parti québécois.

PLQ 15,5 %

Pierre Giguère, candidat du Parti libéral.

QS 5,8 %

Christine Cardin, candidate de Québec solidaire.

Autres 6,7 %

Indécis 23,1 %