Le candidat solidaire Vincent Marissal et la co-porte-parole Manon Massé

Déserté par les médias, l'autobus de QS ouvert aux «twitteux» et «facebookeux»

MONTRÉAL — Déçu de ne plus voir de médias traditionnels à bord de l'autobus de campagne de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois a lancé une invitation sur les médias sociaux à «toutes les personnalités du web, twitteux, facebookeux» à monter à bord de l'autobus pour couvrir la campagne. Et QS est ouvert à négocier le tarif.

Jeudi, le député sortant de Québec solidaire a lancé un message sur les médias sociaux, se désolant du fait que «depuis maintenant 24h, l'autobus de la tournée solidaire réservé aux médias est vide». Les journalistes des médias traditionnels qui couvraient sa campagne à bord de l'autobus de campagne sont descendus récemment. Et certains doivent revenir en fin de campagne.

M. Nadeau-Dubois a donc lancé une invitation à couvrir la campagne de QS à «toutes les personnalités du web, twitteux, facebookeux, instragrammeux et autres citoyens et citoyennes actifs sur les réseaux sociaux».

Joint au téléphone pour savoir si ces «facebookeux» devraient payer le même tarif que les médias traditionnels qui couvrent les campagnes à bord des autobus, M. Nadeau-Dubois a indiqué qu'ils devraient payer, mais que le parti était ouvert à négocier le tarif.

Il a assuré avoir fait la même offre aux médias traditionnels: si c'est le tarif qui pose problème, QS est prêt à discuter, a-t-il expliqué.