Vendredi, sept aspirants députés, dont la caquiste Svetlana Solomykina, ont d’abord porté des lunettes simulant la vision des personnes souffrant d’un glaucome ou de dégénérescence maculaire pour ensuite essayer de lire une prescription ou un article de magazine.

Des candidats dans la peau d’un aîné

Au tour de la FADOQ de s’inviter dans la campagne : la Fédération de l’âge d’or a transformé des candidats des quatre principaux partis en aînés pour les sensibiliser aux défis liés au vieillissement… et en a profité pour leur transmettre sa liste d’épicerie électorale.

«Ce que l’on veut, c’est que les gens soient sensibles aux aînés et qu’on mette les aînés au centre des préoccupations», explique Rosaire Roy, président de la FADOQ des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches. Il juge que les politiciens en quête d’un siège à l’Assemblée nationale pourraient faire montre d’une plus grande attention à leur endroit. «On en a peu parlé. Il y a eu des interventions, mais très brèves.»

M. Roy voudrait entendre moins de discours sur les structures et le financement du réseau de la santé et des services sociaux, plus au sujet des «personnes» qui reçoivent les soins.

Vendredi, donc, sept aspirants députés étaient réunis dans une salle communautaire de Québec pour se prêter au jeu. Ils ont d’abord porté des lunettes simulant la vision des personnes souffrant d’un glaucome ou de dégénérescence maculaire pour ensuite essayer de lire une prescription ou un article de magazine. À l’autre table, ils ont enfilé des gants avant de manipuler des pilules ou de ramasser de la monnaie; une façon de reproduire la perte d’agilité. Finalement, ils ont dû marcher avec des pois au fonds des souliers pour rendre la promenade douloureuse. Ou avec une canne et un sac d’épicerie afin de réduire la cadence.

Le directeur général de la FADOQ régionale, Stéphane Desmeules, espère que la participation des candidats politiciens à ces activités ludiques a permis de les mettre dans de bonnes dispositions. Donc qu’ils auront enregistré les revendications électorales qu’il qualifie de «simples, concrètes, peu nombreuses et réalistes».

L’organisme réclame notamment la reconnaissance légale des aidants naturels et un soutien financier; un vaccin contre le zona pour tous à 65 ans; des lunettes et des prothèses dentaires payées pour les personnes âgées à faible revenu; un deuxième appareil auditif couvert par la Régie de l’assurance maladie «parce qu’on a deux oreilles».

Dans les écoles et les entreprises

Soulignons que l’activité de sensibilisation «Dans la peau d’un aîné» n’est pas réservée aux candidats des partis politiques. Elle est offerte gratuitement aux institutions scolaires, depuis le primaire jusqu’à l’université. Également aux entreprises qui doivent travailler avec une clientèle âgée ou celles qui embauchent des aînés, explique Marissa Dompierre, coordonnatrice des programmes et projets spéciaux à la FADOQ.

Les épreuves permettent aux participants d’ajuster leur comportement face aux aînés, dit-elle. Par exemple, en pensant à demander à la personne si elle veut de l’aide, du support, avant de se précipiter : «C’est important de ne pas aller systématiquement “faire à la place”.» 

Même moins rapide, l’individu vieillissant est souvent toujours capable d’accomplir ses tâches. Et s’il veut un coup de pouce, il faut lui demander exactement ce qu’il attend de nous, recommande Marissa Dompierre.

+

POUR VOUS ABONNER au Baromètre Élections 2018, c'est ici. Groupe Capitales Médias et Recherche Mainstreet vous y présentent tous les jours des sondages, données exclusives, des analyses, et des tableaux pour suivre au quotidien l'évolution des intentions de vote en vue du scrutin du 1er octobre.