Luc-Antoine Cauchon, candidat de Québec solidaire dans Roberval.

Améliorer les relations avec les Autochtones

Luc-Antoine Cauchon, candidat de Québec solidaire dans Roberval, a révélé les orientations de son parti en matière d’indépendance et s’est avancé sur les relations avec les Autochtones, jeudi, lors d’une conférence de presse qui se déroulait à Mashteuiatsh.

« La liberté que nous voulons pour nous-mêmes, nous nous devons de l’offrir également aux autres. L’autodétermination des peuples autochtones est pour nous une priorité qui va de soi », a souligné le candidat de QS, par voie de communiqué de presse.

Québec solidaire veut ouvrir un dialogue avec les onze nations autochtones, afin qu’ils aient une place de choix dans le futur pays du Québec. « Je trouve dommage que le seul dialogue, ou presque, que nous avons avec ces peuples fondateurs, c’est lorsqu’il y a du développement économique sur leur territoire », a noté M. Cauchon.

S’il est élu, le parti souhaite que ces nations puissent participer à la construction de la nation. Québec solidaire s’entend à appliquer les 94 appels à la Commission de vérité et réconciliation, ainsi que la déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones.