Josée Néron.

Élection partielle: Josée Néron interpelle le PM

La mairesse de Saguenay, Josée Néron, demande au premier ministre Justin Trudeau qu’il déclenche le plus tôt possible une élection partielle dans le Chicoutimi-Le Fjord, dont le siège est laissé vacant depuis le 6 novembre dernier avec le départ du député libéral Denis Lemieux.

Mme Néron note que depuis cinq mois, la circonscription est laissée sans représentant au niveau fédéral et qu’il manque un joueur important pour discuter et faire avancer les dossiers qui concernent la ville. « On a beau nous dire qu’on peut confier les dossiers au député Pablo Rodriguez, mais M. Rodriguez ne vit pas ici. Il a sans doute des cartons pleins de dossiers ailleurs. »

Les dossiers d’aménagement d’infrastructures liés à la zone industrialo-portuaire de Grande-Anse, l’établissement d’un service de douanes, le développement de la base de Bagotville ou le dossier des drones requièrent, selon elle, l’implication d’un représentant élu au niveau fédéral lors de rencontres.

Mme Néron ajoute qu’elle aurait apprécié que lors de son dernier passage dans la région, M. Trudeau en profite pour annoncer le déclenchement de l’élection partielle. 

Elle craint qu’en vertu des dispositions de la Loi sur le Parlement, Chicoutimi-Le Fjord demeure sans élu jusqu’après l’élection provinciale prévue en octobre. Selon les dispositions de la loi, le premier ministre peut annoncer la tenue de la partielle jusqu’à six mois après le départ du député Lemieux. La loi prévoit que la campagne électorale doit être d’une durée minimum de 36 jours sans que soit fixé un maximum.

La mairesse avoue avoir rencontré déjà des candidats potentiels intéressés à se présenter au sein de divers partis pour discuter des dossiers municipaux, mais elle ajoute que ces derniers ne peuvent pas vraiment l’aider tant qu’ils ne sont pas élus.

Selon elle, le fait que le Parti libéral du Canada soit très largement majoritaire à la Chambre des communes avec 195 députés élus explique peut-être qu’il n’y a pas de signal clair envoyé pour l’élection future.

Jusqu’à maintenant, seul le candidat conservateur Richard Martel a officiellement annoncé sa candidature.