Élargissement de la subvention salariale: Mario Simard demande plus

Même si le porte-parole en matière des Sciences et de l’Innovation, Mario Simard, se dit réjoui que la subvention salariale du fédéral s’étende désormais aux centres de recherches, il demande tout de même au gouvernement d’aller encore plus loin en augmentant le soutien à la recherche et au développement, et ce, particulièrement au niveau des entreprises.

Selon le député de Jonquière, le contexte actuel démontre plus que jamais l’importance de la recherche face à la résolution de crises et le gouvernement devrait s’y investir davantage.

« Nous sommes au beau milieu d’une crise de santé publique dont la solution viendra par la recherche. Cela fait plusieurs semaines que j’interpelle le gouvernement pour qu’il en augmente le financement. Dans la course contre la COVID-19, les Américains offrent un pont d’or aux chercheurs de partout dans le monde et le risque est grand que nous perdions une partie de notre expertise. Je me réjouis que le gouvernement ait entendu. S’il y ajoute la reprise des concours pour le financement des projets de recherche, comme nous le lui demandons, il jouera un rôle utile », a-t-il mentionné.

M. Simard demande notamment à ce que le gouvernement augmente les subventions salariales au niveau de la recherche et du développement au niveau des entreprises, puisque notre avenir a tout à y gagner.

« Année après année, le Québec représente environ 40% des exportations de biens de haute technologie du Canada. Or, lors d’un ralentissement, la première chose que les entreprises ferment, c’est leur centre de recherche parce qu’il ne procure pas de rendement immédiat. C’est en maintenant leur avance technologique que nos entreprises pourront rebondir rapidement lorsque la crise sera passée. La force du Québec est là, il ne faut pas la perdre », a expliqué le député de Jonquière.