La ministre de la Culture et des communications a déposé un avis d’intention pour l’église Saint-Mathias le 19 décembre dernier.
La ministre de la Culture et des communications a déposé un avis d’intention pour l’église Saint-Mathias le 19 décembre dernier.

Église Saint-Mathias: Saguenay et la fabrique veulent exclure le terrain de l’avis d’intention

La Ville de Saguenay et la fabrique Sainte-Thérèse-de-l’Enfant-Jésus demandent à la ministre Nathalie Roy d’exclure le terrain de l’église Saint-Mathias de l’avis d’intention pour en faire un site patrimonial.

Les élus ont fait parvenir leur demande à la ministre de la Culture et des Communications, vendredi. La fabrique avait fait de même la semaine dernière.

Le terrain, d’une superficie de 11 939,7 mètres carrés, se trouve dans le quadrilatère des rues Maltais, Tremblay, Lévesque et Larouche, dans le secteur d’Arvida. Selon la résolution de la Ville de Saguenay, « il est possible d’utiliser une partie du terrain à des fins de développement immobilier sans nuire à la mise en valeur des bâtiments et du lieu [...]. L’exclusion du terrain de l’avis d’intention de classement permettrait à la fabrique d’en vendre une partie pour la réalisation d’un développement immobilier compatible avec les caractères des bâtiments et du lieu, tout en assurant un revenu permettant de restaurer l’église et d’y maintenir les activités reliées à la pratique religieuse ». Des possibilités qu’a confirmées le président de la fabrique, René Lapointe.

Saguenay croit que le fait d’exclure le terrain permettrait de prévoir des projets immobiliers et de sauvegarder l’église.

Selon l’avis d’intention déposé le 19 décembre dernier, les aménagements du terrain, les éléments intérieurs et extérieurs de l’église et de la sacristie, dont l’autel principal, l’autel secondaire, la table de communion, la lampe du sanctuaire, les fonts baptismaux et leur couvercle, la grille du baptistère, les vitraux, les confessionnaux et les armoires de la sacristie sont visés. Cependant, le presbytère est exclu du projet de reconnaissance.

L’annonce de l’avis d’intention avait fait craindre le pire à la fabrique puisqu’il risquait de faire tomber à l’eau un projet qui permettait de sauver l’église. Un promoteur était prêt à l’acquérir pour 50 000 $, mais il prévoyait gratuitement un lieu de culte pour une période de 10 ans. Cette offre plaisait aux paroissiens, d’autant plus que des travaux de 750 000 $ sont nécessaires pour rénover l’église.

Le président du Comité sur le patrimoine de, Simon-Olivier Côté, croit que le fait d’enlever le terrain de l’avis d’intention pourrait aider à la sauvegarde de l’église Saint-Mathias.

« Si tout est gelé, il ne pourrait pas y avoir aucun développement et la fabrique mettrait la clé dans la porte et ça ferait un Fatima numéro deux, a mentionné le conseiller municipal. On pense que l’église Saint-Mathias vaut la peine d’être sauvegardée. »

+

CONSULTATION SUR L'AVENIR DES ÉGLISES

Les citoyens de Saguenay sont invités à se prononcer sur l’avenir des églises. Du 1er février au 31 mars, la Ville et son comité du patrimoine lancent une consultation publique en ligne. 

À Saguenay, on retrouve plus d’une quarantaine de lieux de culte, des bâtiments qui ont «des valeurs historiques, des repères identitaires ou encore des caractéristiques architecturales uniques qui nécessitent une réflexion quant à leur avenir», peut-on lire sur le site Internet de la consultation. Certaines sont encore affectées au culte alors que d’autres ont été converties à d’autres fins ou sont tout simplement vacantes.

«Ces églises révèlent notre histoire et caractérisent notre territoire tout en témoignant des différents styles architecturaux. Elles représentent aussi des projets collectifs puisqu’elles ont été construites, payées et entretenues par les citoyens d’hier et d’aujourd’hui. Il est maintenant temps de réfléchir collectivement à leur avenir», indique la Ville.

Les citoyens sont donc invités à se rendre au patrimoine.saguenay.ca pour participer à la consultation.