Les écocentres demeurent fermés jusqu’à nouvel ordre en raison de la pandémie de conoravirus.
Les écocentres demeurent fermés jusqu’à nouvel ordre en raison de la pandémie de conoravirus.

Écocentres fermés: un peu de patience, demandent les élus de Jonquière

Jonathan Hudon
Jonathan Hudon
Le Quotidien
Le conseil d’arrondissement de Jonquière demande à ses citoyens de faire preuve de patience devant la fermeture prolongée des écocentres et des comptoirs vestimentaires. Des scènes de rebuts accumulés et de sacs de linge près des sites de ramassage de vêtements ont été observées au cours des dernières semaines.

La présidente d’arrondissement de Jonquière, Julie Dufour, a profité de la séance de mardi soir pour demander davantage de civisme aux citoyens.

« Je demande un peu de patience aux citoyens, on sait que ce n’est pas une situation idéale, mais on doit s’adapter », a mentionné Julie Dufour, au terme d’une séance du conseil d’arrondissement tenue par vidéoconférence et limitée à une vingtaine de minutes.

Dans notre édition de mardi, la collègue Myriam Arsenault rapportait plusieurs situations d’accumulations de gros meubles, matelas et autres encombrants sur le territoire. En entrevue, Stéphane Bégin, du cabinet de la mairesse, avait expliqué que la Ville de Saguenay se pliait aux mesures du gouvernement du Québec de maintenir fermés tous les services non essentiels.

« On voit des meubles et des pneus un peu partout en bordure de rue et sur les terrains, mais on demande de conserver rangés les trucs que vous avez à jeter », a souhaité Julie Dufour, ajoutant que c’était sensiblement le même enjeu pour les comptoirs vestimentaires.

« On aperçoit des amas de vêtements qui se retrouvent mouillés ou qui s’envolent au vent. Malheureusement, ça fait des vêtements perdus qu’on ne peut plus réutiliser », a mis en contexte Julie Dufour.

La conseillère du district #2 a profité de la période d’intervention des membres pour offrir ses sympathies aux familles touchées par la mort d’un proche de la COVID-19 au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« Cinq décès dans la région, c’est cinq de trop », a-t-elle déploré, tout en louangeant le travail de tous ces organismes qui font leur part pour venir en aide aux personnes vulnérables et dans le besoin.

Problèmes de vitesse

Par ailleurs, le conseiller Carl Dufour a pris la parole pour demander à la directrice d’arrondissement, Sonia Simard, d’abaisser la limite de vitesse à 40 km/h dans le quartier des Joyaux, en raison de la circulation trop rapide dans ce quartier résidentiel.

« C’est une problématique qu’on me souligne depuis plusieurs années et malgré plusieurs efforts, on n’est pas capable de la régler, a claironné Carl Dufour. C’est un quartier où on retrouve beaucoup d’enfants, mais les rues sont larges, ce qui fait en sorte que ça roule très vite. Il y a également au moins deux panneaux d’arrêt qui ne sont pas respectés. »

Sa demande a été accordée et les documents officiels remis en temps et lieu devraient lui permettre d’aller de l’avant. M. Dufour désire débuter par une période d’essai d’un an à vitesse réduite.