Chelsea Savard, Kevin Bergeron, et Emmy Lupien partiront vendredi pour aller passer cinq semaines aux Îles-de-la-Madeleine.

Échange entre le Lac et les Îles

Le Carrefour jeunesse-emploi (CJE) des Bleuets s’allie au CJE des Îles-de-la-Madeleine pour lancer un projet d’échange qui permettra à des jeunes de vivre une expérience en arts numériques dans une autre région du Québec. Outre l’expérience humaine, ce séjour de cinq semaines sur le terrain permettra aussi de créer des outils d’attraction de main-d’oeuvre en posant un nouveau regard sur les différentes réalités régionales.

Vendredi, Chelsea Savard, Kevin Bergeron et Emmy Lupien prendront leur envol pour aller passer cinq semaines aux Îles-de-la-Madeleine. Leur mandat : s’approprier le territoire en étant accompagné d’un artiste local pour réaliser une production en arts numériques, notamment des capsules vidéo qui permettront de poser un nouveau regard sur l’attractivité du territoire.

Pour Chelsea Savard, ce séjour lui permettra de marquer un changement de carrière, car après avoir travaillé comme éducatrice spécialisée, elle entamera une formation en infographie à Alma en août. Idem pour Emmy Lupien qui commencera une formation en animation 3D à Matane, après une première année passée au Cégep de Saint-Félicien. Kevin Bergeron, un étudiant en 2e année au Cégep de Saint-Félicien, souhaite pour sa part approfondir ses connaissances avant d’aller étudier en réalisation après son cégep… tout en voyageant un peu au passage.

« C’est une belle amorce pour me découvrir davantage en tant qu’artiste, a mentionné Chelsea Savard, qui en sera à un premier voyage d’une si longue durée. Je ne m’endure plus, j’ai vraiment hâte de partir. »

Aucune expérience professionnelle n’était requise pour participer à cet échange, souligne Érika Vincent, intervenante en employabilité au CJE. « Le critère de participation principal était d’être motivé et d’être ‘‘crinqué’’ », lance-t-elle, fière de voir le trio du Lac partir à la découverte d’un nouveau territoire.

Une semaine après le départ du trio jeannois, quatre Madelinots, qui seront accompagnés par l’artiste Mélanie Saint-Germain, viendront s’installer à leur tour au Lac-Saint-Jean pour cinq semaines. Ce projet de volontariat est notamment financé par Les Offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ), qui, avec son nouveau programme Québec volontaire, paiera les frais de déplacement et fournira une allocation hebdomadaire de 350 $ à tous les participants.

« À travers ce projet d’utilité collective, on veut travailler avec un organisme du milieu en donnant l’opportunité à des jeunes de rayonner, de faire valoir leur créativité et leur dynamisme pour répondre à un besoin. »

Dans le cadre de cet échange, le CJE s’est associé à la stratégie Ose le pays des bleuets, pour mettre à profit le travail des jeunes dans le but de créer des outils d’attractivité de main-d’oeuvre.

« On veut innover, être audacieux et trouver une multitude de moyens pour faire connaître le Haut-du-Lac, a commenté Josée Bouchard, directrice de la stratégie. Ce projet va permettre de connaître la perception des autres sur notre région. » Au-delà des capsules vidéo, qui sont attendues à la fin du projet, d’autres retombées pourraient voir le jour. « Peut-être qu’un de ces jeunes tombera en amour avec notre territoire et décidera de s’établir ici », ajoute Mme Bouchard, qui croit que ce genre de voyage a le potentiel de transformer des vies.

Au cours des dernières années, le CJE avait aussi réalisé des projets locaux de volontariat en lien avec le développement durable avec la Société de gestion environnementale.