Carl Dufour a expliqué que son secteur, le district #5, a reçu 9,6 millions $ en investissements au cours de l’année 2018, incluant la nouvelle bibliothèque d’Arvida.

Dufour veut autant d'investissements à Jonquière en 2019

Carl Dufour évalue à 9,6 millions $ les investissements réalisés dans son district en 2018. Il souhaite poursuivre sur cette lancée l’an prochain, en se fixant pour principal objectif la refonte complète de l’axe Mellon.

Il y a du nouveau dans ce dossier, souligne Dufour, en citant, entre autres, la vente récente de l’ancien Resto-Chic, qui sera démoli. Un immeuble commercial doté de logements y sera probablement construit par un promoteur privé. Un restaurant pourrait aussi ouvrir boutique à proximité. Si l’on se fie à ce que le conseiller laisse filtrer, une bannière québécoise connue lorgne le secteur.

« L’idée d’intégrer des unités locatives aux nouveaux développements me plaît beaucoup. C’est une bonne façon de densifier la population au centre-ville et de créer un achalandage », dit-il.

Pavage

En 2018, beaucoup de travaux de pavage ont été réalisés, selon le bilan de l’année dressé par le conseiller. Il a fallu prioriser, dit-il, puisque plusieurs tronçons de route étaient mal en point. Les secteurs du boulevard du Saguenay et René-Lévesque ont été privilégiés, tout comme certaines rues de quartiers résidentiels, notamment à Saint-Philippe. Les grandes routes, communément appelées « collectrices », ont fait l’objet de travaux à hauteur de 1,6 million $. Un bon nombre d’artères secondaires a été revu et corrigé, à hauteur de 400 000 $, toujours selon les chiffres fournis par Carl Dufour. Entre autres dépenses, la première phase de la rénovation du quartier général de la police a été réalisée, au coût de 650 000 $. La bibliothèque d’Arvida, convertie au coût de 6 millions $, a occupé une part importante du budget consacré au district #5.

« Là, il faut continuer comme ça. Ce n’est pas parce qu’on en a eu beaucoup cette année qu’il faut en avoir moins l’année prochaine. On a un bon travail à faire de pavage sur Mellon et il va falloir s’y mettre », lance-t-il, ajoutant que le cycle de rénovation des parcs de son district, une douzaine au total, tire à fin.