Du propane pour encore une dizaine de jours dans la région

Alors que la crise ferroviaire perdure depuis 17 jours, les réserves de propane s’amenuisent dans la région. Propane MM, le principal distributeur de ce gaz dans la région, estime qu’il pourra subvenir aux besoins de ses clients pour encore une dizaine de jours, mais les rationnements ont déjà commencé.

« Une pénurie de propane est déjà un événement exceptionnel, remarque Evans Filion, directeur principal de Propane MM, une filiale de Nutrinor. Tout le monde dans l’industrie dit qu’ils n’ont jamais vu deux pénuries aussi rapprochées ».

Le dirigeant de Propane MM estime qu’il reste encore des provisions pour une dizaine de jours, mais tous les clients devront faire un effort pour allonger cette période. Déjà, l’approvisionnement des maisons qui utilisent le propane comme chauffage d’appoint a été arrêté depuis lundi dernier. « On donne aussi des conseils d’utilisation à tous nos clients, explique Evans Tremblay. Par exemple, si un garage peut abaisser la température de quelques degrés, à 15 ou 16°C, pour quelques jours, ça permettra de maintenir les livraisons plus longtemps. »

De plus, Propane M M ne remplit plus les réservoirs complètement. « On remplit à environ 50 % pour s’assurer que tout le monde puisse en avoir », ajoute ce dernier.

Malgré l’arrêt complet de l’approvisionnement par train, le principal fournisseur régional a maintenu des stocks plus élevés qu’ailleurs en province, car il a développé un approvisionnement secondaire avec la raffinerie Valero, à Québec. « Ils sont capables de nous livrer un certain volume pour répondre aux besoins essentiels, dit-il. On est content de les avoir, mais ça ne sera pas assez pour répondre aux besoins de tous nos clients ». Dans la ville de Québec, où Propane MM a une succursale, l’entreprise était la dernière à livrer du propane sur les chantiers de construction vendredi, a mentionné Evans Tremblay.

L’approvisionnement en propane est coupé depuis maintenant 17 jours au pays, car le carburant fossile est acheminé par train depuis l’Ouest canadien. Ce blocage ferroviaire a débuté lorsque les chefs héréditaires de la nation Wet’suwet’en, de Colombie-Britannique, ont décidé de bloquer les rails pour protester contre le projet de Coastal GasLink, qui vise à faire passer un gazoduc sur leur « territoire ancestral ».

Depuis ce temps, des barricades ont aussi été érigées au Québec et en Ontario par des sympathisants mohawks en solidarité avec les Wet’suwet’en.

Si le blocage se poursuit, Propane MM devra rationner encore davantage, d’abord les commerces et les restaurants, afin de desservir les clients essentiels, comme les résidences pour personnes âgées ou les pouponnières agricoles, ainsi que quelques clients industriels majeurs.

« C’est un rationnement logique, mais qui est aussi exigé par le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, explique Evans Tremblay. Ce n’est pas l’idéal, mais on fait tout ce qu’on peut pour ne pas arriver là. »