La première journée d’intégration organisée par l’établissement s’est déroulée mercredi. Les cours des étudiants étaient levés pour leur permettre de participer aux activités.

Du plaisir dans tous les recoins

Mercredi se tenait la première journée d’activité d’intégration et d’accueil organisée par le Collège d’Alma. Sous le thème des 12 travaux d’Astérix, une quinzaine d’activités plus étonnantes les unes que les autres étaient présentées aux élèves.

« Le but est non seulement que les jeunes se rencontrent, mais aussi qu’ils puissent visiter tous les pavillons du Collège et explorer tous les programmes que nous offrons », explique le conseiller en communication du Collège d’Alma, Frédéric Tremblay.

Les différentes activités se retrouvaient dans tous les locaux des départements et des programmes. Un grand chapiteau était installé près du gymnase et un dîner a été servi aux étudiants et au personnel du Collège.

Une énorme moissonneuse-batteuse était stationnée à l’entrée du pavillon où se donnent les cours de technique agricole.

Une énorme moissonneuse-batteuse était stationnée à l’entrée du pavillon où se donnent les cours de technique agricole. « Les étudiants répondent à des questions sur la sécurité routière avec un engin comme celui-là, puis ils viennent identifier des plantes sous la tente », a expliqué une enseignante responsable de l’activité.

Chaque programme avait une activité qui la représentait. Arts et Lettres a fait réciter quelques virelangues aux étudiants qui entraient dans leur local, Technique policière a fait fouiller un véhicule pour trouver des objets suspects. « Ce sont toutes des cachettes qui sont possibles », a expliqué un étudiant.

Même le département de philosophie s’est associé à celui d’éducation physique pour créer le soccer «Philosophix», toujours sous le thème, bien sûr.

Le gymnase du Collège d’Alma s’est transformé le temps d’une journée en piste de course dans un jeu gonflable, en arène de gladiateur et rodéo de taureau mécanique. Des activités physiques côtoyaient les jeux rétro et les échecs.