Le Saguenay-Lac-Saint-Jean est en zone jaune, donc aucune nouvelle restriction ne s’ajoute. Les autorités feront toutefois davantage d’inspections, notamment dans les commerces, pour s’assurer que les mesures d’hygiène sont respectées, dont le porte du masque, le lavage de main et la distanciation physique.
Le Saguenay-Lac-Saint-Jean est en zone jaune, donc aucune nouvelle restriction ne s’ajoute. Les autorités feront toutefois davantage d’inspections, notamment dans les commerces, pour s’assurer que les mesures d’hygiène sont respectées, dont le porte du masque, le lavage de main et la distanciation physique.

Du jaune au orange si la tendance se maintient au Saguenay–Lac-Saint-Jean

Laura Lévesque
Laura Lévesque
Le Quotidien
Dans le palier jaune depuis moins de 24 heures, le Saguenay-Lac-Saint-Jean risque de tomber en zone orange avant la fin de la semaine si le nombre de personnes infectées à la COVID-19 continue de grimper à ce rythme. Dix nouveaux cas ont été déclarés dans la seule journée de mardi, rappelant ainsi les bilans quotidiens du mois d’avril dernier.

« Nous sommes, en quelque sorte, dans le milieu du palier jaune. Si ça continue, dans quelques jours seulement, on sera orange. On ne veut pas se rendre là », a martelé Dr Donald Aubin, directeur régional de la Santé publique, dans son point de presse tenu mardi après-midi.

La fermeture de la région n’est pas prévue à très court terme, mais cette solution n’est pas écartée et sera plus facile à faire accepter dans la population, estime Dr Aubin.

« Une fermeture complète, ce n’est pas de ça qu’on parle pour l’instant. On recommande davantage. Mais si la hausse se poursuit, il y aura d’autres discussions à ce sujet. Et la population ne s’y oppose pas. En fait, je n’ai pas l’impression qu’elle s’y oppose », a remarqué M. Aubin.

Ce dernier montre un brin d’optimisme pour la région et croit qu’elle est en mesure de bien se sortir de cette deuxième vague. Les citoyens doivent cependant se montrer « impeccables » dans le respect des mesures d’hygiène et de distanciation.


« Il y a moyen de reprendre le contrôle lorsqu’on est dans une telle position. »
Dr Donald Aubin

« Le système de santé traite les gens malades. Le gros du travail, c’est nous tous qui devons le faire. On n’a pas d’autres choix. Si tout le monde était parfait dans le respect des mesures, on serait capable de mieux traverser cette deuxième vague. On n’y arrivera pas sans vous autres. »

Restrictions

Le directeur de la santé publique du Saguenay-Lac-Saint-Jean va même jusqu’à inviter les citoyens à suivre les restrictions prévues en zones orange, même si la région se trouve toujours au palier jaune. En zone orange, par exemple, il est interdit de tenir des rassemblements de plus de six personnes à son domicile et dans les restaurants. Les visites dans les CHSLD sont également interdites, à moins d’être un proche aidant. En zone jaune, aucune nouvelle restriction n’est prévue, mais des inspections supplémentaires, notamment dans les commerces, seront effectuées par les autorités.

« Les gens peuvent regarder les restrictions de la colonne orange et s’en inspirer pour éviter qu’on se rende là. Évidemment, on ne demande pas aux gens d’appliquer les règles des autres couleurs à la lettre. Mais ils peuvent à tout le moins s’en inspirer », a commenté M. Aubin.

Dans les nouvelles personnes infectées, plus de 50 % ont 30 ans et moins. Le Saguenay-Lac-Saint-Jean ne compte aucune hospitalisation, en date du 29 septembre.

Jusqu’à ce jour, 427 personnes ont été testées positivement à la COVID-19 et 38 de ces cas sont toujours actifs.

Par ailleurs, 460 personnes sont en isolement préventif. Elles ont été en contact avec une personne infectée et doivent passer un test sous peu. Même si le résultat est négatif, la santé publique les oblige à demeurer en isolement pendant 14 jours.