Les policiers Dominic Simard (à l’arrière) et Bruno Cormier sont ravis de la campagne de publicité ficelée par les finissants en publicité du programme Art et technologie des médias (ATM) au sujet de la drogue et l’alcool au volant. Le groupe d’étudiants est formé de Charles Janelle, Axelle Barabaroux, Dominique Lavoie et Angélique Senegas, sous la supervision de l’enseignante Roxanne Potvin.

Drogue au volant: le SPS et ATM unissent leurs forces

Le Service de police de Saguenay (SPS) fait figure de pionnier au Québec en matière de prévention et de sensibilisation contre les dangers inhérents à la conduite avec les capacités affaiblies par la drogue.

Moins de deux mois après la légalisation du cannabis au Canada, le corps policier s’apprête à lancer une campagne publicitaire savamment ficelée par les finissants en publicité du programme Art et technologie des médias (ATM) du Cégep de Jonquière.

Sous la gouverne de l’enseignante Roxanne Potvin, les futurs publicitaires avaient pour mandat d’élaborer un plan de communications pour le compte d’un organisme. Pour rendre l’expérience encore plus profitable pour les étudiants, des clients réels sont habituellement dénichés pour ce genre d’exercice. Roxanne Potvin a jugé qu’il serait pertinent de tendre une perche au SPS pour mesurer ses besoins en matière de publicité et de promotion et pour offrir les services des jeunes publicitaires sous son aile. Dominic Simard, sergent à l’unité Prévention, intervention, judiciaire et communautaire, a vu là une chance inouïe de mettre en branle une campagne d’envergure qui serait déployée sur l’ensemble du territoire de Saguenay.

Le groupe de finissants a été divisé en équipes de quatre personnes. Chacune devait élaborer un concept de publicités par affiches pouvant trouver refuge dans des supports appartenant à la Ville, disséminés sur le périmètre des trois arrondissements. L’objectif était aussi de produire du visuel destiné aux panneaux New Ad, que l’on retrouve sur les portes des toilettes de bars, de restaurants et d’établissements d’enseignement.

Tempête d’idées

Dès septembre, les étudiants se sont mis à l’oeuvre et ont pris part à des tempêtes d’idées impliquant des représentants de la police et du service des communications de Saguenay. Si les propositions de toutes les équipes ont été jugées pertinentes et percutantes, c’est le plan de communication de Charles Janelle, Dominique Lavoie, Axelle Barbaroux et Angélique Senegas qui a obtenu la faveur des représentants de la Ville et du quartier général.

Les policiers avaient émis le souhait que les étudiants marient l’aspect drogue au volant à la campagne Impact, déployée sur cinq ans. Celle-ci vise à éradiquer la conduite en état d’ébriété.

«On a fait une recherche sur tout ce qui a été fait en la matière, pas juste ici dans la région et au Québec, mais ailleurs dans le monde aussi. Ensuite, il fallait choisir un angle. On voulait que ce soit dur, sans que ce soit trop choquant. On ne voulait pas que les images soient repoussantes, mais on voulait qu’elles viennent chercher les gens. On ne voulait pas tomber dans le sensationnalisme», met en contexte Dominique Lavoie. Les finissants souhaitaient également que les affiches laissent une place importante à l’interprétation.