Dominic Gagnon

Dominic Gagnon indigné

Les propos tenus par la mairesse Josée Néron dans un article du Quotidien ont provoqué l’indignation du chef du Parti des citoyens de Saguenay (PCS), Dominic Gagnon, vendredi. Le politicien déplore entre autres la tendance de Mme Néron à avoir recours systématiquement à la loi pour justifier ses décisions.

Le Quotidien publiait vendredi un article faisant état de la subvention de 7,5 millions $ octroyée par le gouvernement du Québec dans le projet d’un centre multisport à Jonquière. On pouvait y lire que la mairesse Josée Néron tenait à ce que le projet demeure public, que de « s’associer avec un promoteur privé et de lui faire signer une entente pour qu’il obtienne son financement est totalement illégal » et que cette association serait vue d’un mauvais œil par le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT).

Aux yeux du PCS, cette affirmation constituerait un mensonge, puisqu’une association du genre pour l’ancien projet du centre multisport avait été entérinée par le MAMOT, selon les dires de M. Gagnon.

« La mairesse évoque des lois qui ne s’appliquent pas à la situation et ce n’est pas la première fois qu’elle le fait... Oui, une association avec un promoteur privé pourrait apporter certaines conditions qui devraient être respectées, comme la longue du bail, par exemple. Mais de là à dire que c’est illégal, c’est une fausseté, tout simplement », a fait savoir le Baieriverain.

Questionné sur la position du parti politique de M. Gagnon quant à une association avec le secteur privé, M. Gagnon a préféré rester prudent dans sa réponse.

« Nous ne pouvons malheureusement pas prendre position puisqu’il nous manque les données pour le faire. Il n’y a pas eu d’études faites en profondeur pour évaluer les effets d’un tel partenariat. C’est certain que d’avoir une installation publique a pour avantage d’avoir par le fait même une certaine pérennité, mais de l’autre côté, les coûts à absorber par les citoyens pour ce projet sont beaucoup plus élevés en ne faisant pas affaire avec un promoteur privé. C’est important de peser le pour et le contre. »

Dette et budget
En plus de dénoncer les propos tenus par la mairesse, Dominic Gagnon a tenu à rappeler l’importante hausse de la dette qui devrait marquer le prochain budget de l’administration de Josée Néron. Il critique entre autres la multitude de projets présentement en cours et aux informations auxquelles la population n’a pas pleinement accès.

Même son de cloche du côté de l’Association des contribuables de Saguenay qui annonçait par voie de communiqué vendredi son « inquiétude à la suite des annonces majeures qui se bousculent de la part de la Ville sans que cela n’ait été dans les cartons de la campagne électorale de la mairesse Néron. »

La présidente de l’association, Mélanie Boucher, y fait d’ailleurs état d’une confiance du public qui serait ébranlée et d’un processus décisionnel qui a tout de chaotique et d’inquiétant.