Le Dr Dominic Gagnon est impliqué dans le Grand Défi Pierre Lavoie.

Dominic Gagnon aux commandes

Le Dr Dominic Gagnon prend la tête du Parti des citoyens de Saguenay (PCS) et sera candidat à la mairie pour les élections du 5 novembre.
Le Quotidien a pu confirmer la nouvelle lundi matin par une personne de l'entourage du médecin de famille baieriverain.
Le Dr Gagnon, 48 ans, a été nommé dans la foulée de la démission à la direction du PCS du candidat Jean-Pierre Blackburn, qui fait maintenant campagne comme indépendant.
Selon les informations du Quotidien, l'urgentologue est prêt à abandonner la pratique de la médecine s'il est élu.
Saines habitudes de vie
Dominic Gagnon devrait s'adresser aux médias lors d'une conférence de presse dans les prochains jours. Natif de Shipshaw, il est bien connu pour son implication au sujet de la promotion des saines habitudes de vie, notamment par les Cubes énergie avec l'athlète Pierre Lavoie. Il reste 77 jours à la campagne électorale.
Jean-Pierre Blackburn
Blackburn met le nouveau chef en garde
Tout en souhaitant bonne chance à Dominic Gagnon, à la tête du Parti des citoyens de Saguenay (PCS), le candidat indépendant Jean-Pierre Blackburn se questionne sur la capacité à pouvoir changer les mauvaises habitudes du PCS.
Dans un communiqué de presse envoyé en début de soirée, M. Blackburn commence par souhaiter la bienvenue à M. Gagnon dans la campagne électorale, mais le met immédiatement en garde sur ce qu'il l'attend dans les semaines à venir.
« Je salue son engagement politique et je reconnais volontiers qu'il s'agit d'une personne de grande qualité. C'est une personne qui a une bonne réputation et qui est impliquée dans son milieu, particulièrement en ce qui concerne les saines habitudes de vie », souligne M. Blackburn, qui a quitté la tête du PCS la semaine dernière.
M. Blackburn estime qu'il n'avait pas la liberté qu'il souhaitait pour mener la campagne électorale, estimant que le PCS était encore identifié au maire actuel, Jean Tremblay.
« Est-ce que M. Gagnon sera capable de changer les mauvaises habitudes de vie du PCS ? Vous me permettez d'en douter et lui souhaiter bonne chance », ajoute l'ancien député fédéral de Jonquière.
« Dans le contexte, c'est peut-être la personne toute désignée pour prendre les rênes du PCS, au moment où ce parti est jugé gravement malade. Comment qualifier autrement la situation quand trois candidats ont démissionné ce matin (lundi) et je crois savoir que d'autres personnes sont en réflexion pour quitter également ce parti qui refuse systématiquement le changement », a conclu Jean-Pierre Blackburn.
Celui-ci a déposé officiellement, à l'hôtel de ville de Chicoutimi, les documents lui permettant de faire des dépenses électorales officielles.