Si le ministère des Transports du Québec accepte la proposition de Dolbeau-Mistassini, il pourrait prendre en charge la route de Vauvert.

Dolbeau-Mistassini veut se départir de la route de Vauvert

Dolbeau-Mistassini demande au ministère des Transports du Québec (MTQ) de prendre en charge les coûts liés à la reconstruction et à l’entretien de la route de Vauvert. «C’est assez rare de voir des villes qui cèdent des portions de route, mais on n’a pas la capacité de payer et la route devient dangereuse», précise le directeur général de la Ville, Frédéric Lemieux.

La route est dans un piteux état depuis une quinzaine d’années, c’est pourquoi la Ville restreint le trafic lourd. Elle est surtout utilisée par des villégiateurs et des propriétaires de bleuetières, de champs de canneberges et de tourbières. Rio Tinto l’emprunte également pour se rendre dans les quartiers où elle effectue ses travaux de stabilisation des berges du lac Saint-Jean.

Priorité à la piscine

La municipalité considère qu’elle n’a pas les fonds nécessaires à la réfection de cette route dont le projet total est estimé à 12 millions $. La contribution financière de Dolbeau-Mistassini est estimée à 3 millions $, soit l’équivalent de la reconstruction de son complexe aquatique. 

«Ça représente une somme considérable pour la Ville. Nous pourrions faire d’autre chose avec ce 3 M$. La piscine par exemple, ça c’est une responsabilité municipale», estime le directeur général.

Le ministère est déjà propriétaire de la route de Sainte-Marguerite-Marie, qui relie les habitants de ce secteur à celui de Mistassini. La Ville voudrait donc que le MTQ s’occupe de la dizaine de kilomètres restants qui mènent au secteur Vauvert. 

«Les déneigeuses engagées par le ministère font demi-tour rendues au village. Pour nous, c’est toute une problématique de déneiger le reste de la route qui se rend à Vauvert. Ça mobilise beaucoup de monde. Ce serait plus simple qu’elles poursuivent simplement leur chemin», fait valoir M. Lemieux. 

Le conseil municipal a approuvé la demande visant à céder cette route au MTQ lors d’une séance publique, lundi soir. Des discussions avec la direction régionale du Ministère sont déjà en cours.

Le directeur général de la Ville de Dolbeau-Mistassini, Frédéric Lemieux