Claire Néron compte sur son expérience de conseillère pour se faire élire à la mairie de Dolbeau-Mistassini.

Dolbeau-Mistassini: Claire Néron mise sur l'expérience

Claire Néron compte sur son expérience de conseillère pour se faire élire à la mairie de Dolbeau-Mistassini tout en proposant quelques engagements comme celui de la réfection du pont du secteur Mistassini qui traverse la rivière Mistassibi.

« Ça fait plusieurs années que j’y songe, mais là, je considère avoir le bagage et l’expérience pour devenir mairesse. J’ai siégé et présidé tous les comités de la ville. Je connais parfaitement son fonctionnement », affirme-t-elle lors d’un entretien avec Le Quotidien.

Claire Néron, qui siège au conseil depuis 15 ans, occupe un poste de gestionnaire de projets à la MRC Maria-Chapdelaine. « J’ai toujours été passionnée de politique et je n’ai pas peur de donner mon opinion tout en le faisant dans le respect. Et c’est cette manière respectueuse que je souhaite amener au prochain conseil municipal. Il faut travailler ensemble pour le développement de notre ville. Et je pense que ça ferait du bien d’avoir une femme à la mairie », estime-t-elle. 

Rappelons qu’il y a une autre candidate à la mairie, soit Françoise Bergeron, et un candidat en Pascal Cloutier.

Parmi les projets concrets que Claire Néron souhaite faire avancer, il y a celui du deuxième pont de la localité. « Il y a des travaux majeurs sur celui qui traverse la rivière Mistassini qui seront terminés en 2019, mais l’autre est aussi dans un mauvais état et je vais tout faire pour convaincre le ministère des Transports de le mettre dans ses priorités », a-t-elle mentionné.

Il y a aussi le secteur touristique qui lui tient à cœur. Claire Néron estime qu’il est temps que la Ville devienne un leader dans ce domaine. « Tourisme Dobeau-Mistassini, qui a été récemment mis en place, aura un rôle important. Il faut être en mesure de profiter de l’achalandage du Zoo sauvage de Saint-Félicien en proposant notamment des forfaits attirants. Il y a de belles choses concrètes qui s’en viennent, mais je ne peux pas en parler pour l’instant », propose-t-elle.

Depuis plusieurs années, il y a un projet majeur de revitalisation du centre-ville qui ne s’est toujours pas concrétisé. Les plans sont faits. « Il reste l’évaluation des coûts et voir si nous pourrions obtenir des subventions. C’est un projet structurant pour la municipalité, mais il faut que ça respecte notre capacité de payer », souligne-t-elle.

Claire Néron s’inquiète d’ailleurs du niveau de la dette de la localité qui s’élève à 15 M $ et qui pourrait atteindre 23 M $ en 2021. « Nous avons de nombreux projets importants à réaliser comme le centre aquagym, la route de Vauvert et la relocalisation des organismes et il faudra suivre nos budgets de manière très serrée pour ne pas trop s’endetter ».

Également, la candidate veut porter une attention particulière aux personnes âgées en réalisant des aménagements dans les parcs et en améliorant les trottoirs pour faciliter leurs déplacements.