Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Pascal Cloutier, maire de Dolbeau-Mistassini.
Pascal Cloutier, maire de Dolbeau-Mistassini.

Dolbeau-Mistassini adopte sa première politique pour les nouveaux arrivants

Guillaume Pétrin
Guillaume Pétrin
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Les élus dolmissois désirent faire preuve d’ouverture et ont adopté la première politique pour l’accueil, l’inclusion et l’établissement durable des nouveaux arrivants, mardi, lors de la séance du conseil.

Pour réaliser un tel document, la Ville a pu compter sur la collaboration de l’organisme Portes Ouvertes sur le Lac (POL) ainsi que d’un comité de citoyens.

Ceux-ci ont été invités à réfléchir aux enjeux et aux actions à mettre de l’avant dans l’élaboration de cette nouvelle politique, qui comporte 13 champs d’intervention et 36 actions distinctes.

Même si plusieurs de ces actions visent spécifiquement les clientèles immigrantes, la politique a comme objectif d’attirer, accueillir et retenir des citoyens dans un contexte où les enjeux démographiques et la pénurie de main-d’œuvre sont au coeur des préoccupations locales.

« Animé tant par la nécessité de garder notre ville vivante que par une volonté d’ouverture sur le monde et de diversité, le conseil municipal est fier de présenter à la population cette première politique d’accueil, d’inclusion et d’établissement durable des nouveaux arrivants. Nous comptons investir dans les prochaines années les efforts nécessaires pour son déploiement. Merci aux personnes qui ont alimenté notre réflexion au cours des deux dernières années », a fait savoir le maire Pascal Cloutier.

Clinique de vaccination

Par ailleurs, Dolbeau-Mistassini a autorisé la signature d’un protocole d’entente avec le CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean concernant la location d’un espace assez grand qui sera utilisé pour la prochaine période de vaccination de masse.

Après avoir fait quelques recherches sur l’ensemble du territoire, le CIUSSS a finalement arrêté son choix sur le sous-sol du Club de l’âge d’Or Les Coeurs Vaillants. La Ville étant propriétaire du bâtiment, le local fera donc l’objet d’un bail à long terme d’une durée indéterminée, mais bon pour toute la période que s’étirera la pandémie de COVID-19.

Usines d’eau potable

Les élus ont également entériné l’octroi d’un contrat d’un peu plus de 23 000 $ à la firme Groupe Tanguay et Associés afin d’effectuer une étude préliminaire relative à la réfection des usines d’eau potable.

Le conseil a reconnu que celles-ci étaient vieillissantes et qu’il arrivait parfois que l’on retrouve dans les réseaux d’eau potable des concentrations de trihalométhanes (THM) et d’acides haloacétiques (AHA) qui sont légèrement supérieures aux normes émises par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC).

Le MELCC avait alors demandé à la Ville de trouver des solutions afin de résoudre cette problématique.

Spectacle aérien

Le dossier concernant le Spectacle aérien international de Bagotville 2021 (SAIB) continue de cheminer dans la région, alors que les élus ont autorisé la 3e Escadre de Bagotville à faire voler au-dessus du territoire dolmissois tout type d’appareil participant, incluant les Snowbirds, jusqu’à une hauteur minimale entre 500 et 1000 pieds pour la période du 26 au 27 juin.

Rappelons que l’organisation du SAIB désire offrir un spectacle à l’ensemble de la population du Saguenay-Lac-Saint-Jean en survolant différents secteurs de la région.