Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La nouvelle crème de menthe Lily de la Distillerie du Fjord.
La nouvelle crème de menthe Lily de la Distillerie du Fjord.

Distillerie du Fjord : réinventer un classique

Samuel Duchaine
Samuel Duchaine
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
La Distillerie du Fjord a un nouveau produit sur ses tablettes, une crème de menthe sous la bannière Lily, une liqueur au thé des bois et à la menthe sauvage. Pour le président et directeur général de la distillerie, Jean-Philippe Bouchard, ce nouvel arrivage est un classique réinventé, avec la touche boréale de la Distillerie du Fjord.

« Ce n’est pas une crème de menthe blanche ou verte traditionnelle. Elle est fabriquée avec une variété de menthe sauvage, la menthe à épis. C’est très différent de la menthe poivrée que l’on est habitué. À ça, on ajoute du thé des bois, une plante de la forêt boréale qui a des arômes qui ressemblent à la paparmane. On a pris la classique crème de menthe et on lui a donné une touche Distillerie du Fjord, avec beaucoup de caractères et des arômes herbacés de la forêt boréale. »

Ce n’est pas sans raison que M. Bouchard et son équipe ont décidé de faire le lancement à quelques nuits de Noël. « On a tous ça qui traîne un peu chez nous une bouteille de crème de menthe et on voyait que ça revient tranquillement à la mode, surtout dans le temps des Fêtes. C’est un peu ça qu’on voulait aller chercher. On voulait innover avec un produit qui existait déjà. On a pris un classique et on en a fait un produit unique. »

Bien sûr, les amateurs de produits boréaux seront servis, mais les fidèles de la crème de menthe pourraient aussi y trouver leur compte, tout comme ceux qui pourraient se laisser tenter par une nouveauté. « Il y a une légère ressemblance, mais le petit goût de la paparmane rose, c’est vraiment ça qui ressort en fin de bouche qui fait que c’est un produit doux qui se boit assez bien. Il y a peu d’amertume, le sucre et l’alcool sont bien balancés. Elle a une couleur naturelle de la macération des plantes. Ce n’est à mettre exactement dans la même catégorie que la fameuse crème de menthe qui traîne dans tous les bars de sous-sol, mais c’est quand même une crème de menthe. »

Jean-Philippe Bouchard croit que la nouvelle crème de menthe Lily saura ravir les amateurs de spiritueux.

Pour l’instant, cette nouvelle boisson est seulement disponible directement à la Distillerie du Fjord et les premières bouteilles ont vite trouvé preneur. « On avait 2000 bouteilles pour le lancement et on a la moitié de vendue déjà. On s’était équipé pour la guerre à la distillerie, mais faire un lancement en temps de pandémie, ce n’est pas facile. On a offert l’option de réserver en ligne et les gens ont répondu à l’appel. Ça va prendre la petite crème de menthe sur Zoom pendant les fêtes. On a reçu les premiers commentaires et pour l’instant, c’est vraiment bon signe », se réjouit M. Bouchard.

Cependant, cette nouvelle liqueur devrait trouver les tablettes des SAQ d’ici peu, mais en quantité limitée. « On a envoyé 1200 bouteilles à la SAQ il y a une dizaine de jours. On ne sait pas quand elles vont se retrouver sur les tablettes, mais on espère que ce sera disponible avant Noël. On utilise des ingrédients sauvages, donc on n’en a pas beaucoup. Ce n’est donc pas un produit qu’on va pousser à tout prix ou avec lequel on va inonder le marché. C’est pour faire triper les amateurs de spiritueux québécois et les amateurs de la Distillerie du Fjord », conclut Jean-Philippe Bouchard.