Richard Martel
Richard Martel

Discours du Trône: pas d’appui au Saguenay–Lac-Saint-Jean

Eve-Marie Fortier
Eve-Marie Fortier
Le Quotidien
Tout comme leur chef respectif, les députés fédéraux du Saguenay-Lac-Saint-Jean ne sont pas en faveur du discours du Trône tel qu’il a été présenté mercredi. En effet, Alexis Brunelle-Duceppe et Richard Martel croient que plusieurs changements devront y être apportés pour qu’un vote positif lui soit accordé, notamment en ce qui a trait à la hausse des transferts en santé.

Quelques minutes après que la gouverneure générale du Canada ait terminé sa lecture du message de Justin Trudeau aux Canadiens, François Legault publiait un tweet dans lequel il qualifiait le discours du Trône de « décevant pour le Québec », tout en mentionnant qu’il ne « respecte pas le champ de compétences des provinces en santé ».

Interrogés quant à leur position face au discours à la Nation, Alexis Brunelle-Duceppe, député bloquiste de Lac-Saint-Jean, et Richard Martel, député conservateur de Chicoutimi-Le Fjord, ont tous deux répondu qu’ils appuyaient l’opinion du premier ministre du Québec.

« Pour nous, l’augmentation des transferts en santé sans restriction, c’était réglé. On trouvait ça primordial que ce soit accordé ; pour le Québec, mais également pour chacune des provinces », a souligné Richard Martel à l’occasion d’une entrevue téléphonique avec Le Quotidien.

Alexis Brunelle-Duceppe

Alexis Brunelle-Duceppe a aussi partagé sa déception face au discours du Trône. Selon lui, il s’agit d’un élément supplémentaire qui prouve la pertinence pour le Québec de devenir un pays.

« Nous sommes extrêmement déçus et je pense que les seuls qui sont satisfaits sont les libéraux et le club-école des libéraux, soit le NPD. C’est un affront de ne pas avoir mentionné le retour équitable des transferts en santé et le Bloc québécois va certainement s’assurer que cette demande soit favorablement accueillie, sans quoi il sera très difficile pour nous de voter pour le discours du Trône », a-t-il déploré.

Des incohérences

Richard Martel a également mentionné diverses incohérences du discours à la Nation, notamment en ce qui concerne l’absence de présentation de plan budgétaire.

« Le gouvernement dit qu’il va créer des emplois, mais il fait quoi de ceux qui l’ont perdu ? Comment c’est possible que le taux de chômage soit aussi élevé, mais qu’il y ait une aussi grande pénurie de main-d’œuvre ? Il y a certainement des programmes qui n’ont pas été adéquats. Sans présentation de plan budgétaire, on ne sait pas où on s’en va et ce sont les jeunes qui vont payer pour ça . »

Selon lui, le gouvernement de Justin Trudeau évoque plusieurs idées, mais ne met pas en place les actions nécessaires pour les appliquer.

« Ce sont des belles paroles qui ont été dites, même si c’était un peu du réchauffé, mais ce qu’il dit, il ne le livre pas. Le gouvernement est irresponsable face aux Canadiens et aux Québécois et il n’a pas de crédibilité », a conclu Richard Martel.