L'urbaniste brunois Philippe Lusinchi explique qu'il n'y a plus de terrains disponibles pour l'entreprise dans le parc industriel.

Dimension Transport va demander un amendement

Dimension Transport va demander un amendement au règlement de zonage de Saint-Bruno afin de pouvoir occuper des terrains qui sont présentement zonés résidentiels.
« Le promoteur est venu nous expliquer son projet, a mentionné le maire de l'endroit, Réjean Bouchard, en entrevue mardi. Il va demander un amendement au règlement de zonage. Il avait une option d'achat sur les terrains et il a l'intention de les acquérir. Il va donc bientôt être le propriétaire officiel. On ne peut pas présumer pour l'instant de l'utilisation qu'il a l'intention d'en faire. »
Une quinzaine de citoyens de la route Saint-Alphonse, voisins de l'entreprise, s'étaient présentés au conseil municipal au début du mois de décembre pour dénoncer le fait que Dimension Transport contrevenait aux règlements municipaux en vigueur en occupant un terrain zoné résidentiel. Ce terrain est situé derrière des domiciles.
Lorsqu'ils ont acheté leur terrain et construit leur maison, le promoteur de l'époque avait fait miroiter qu'un développement domiciliaire aurait lieu et qu'une rue serait construite. Les résidants se retrouvent plutôt avec un stationnement occupé par des véhicules de l'entreprise Dimension Transport.
« C'est une zone résidentielle située en zone agricole qui a été établie en 2009. À ce moment, on a aussi établi que certains commerces avaient des droits acquis », explique l'urbaniste et inspecteur de la municipalité, Philippe Lusinchi. L'agrandissement (souhaité par Dimension Transport) va nécessiter un amendement de zonage. Le promoteur doit aussi arriver avec un plan expliquant de quelle manière il compte isoler les résidences. Il a présentement un projet avec des talus et des bandes de terrain offertes aux citoyens. La MRC m'a donné la braguette de latitude dont peut disposer le promoteur.
« Il faudrait modifier une disposition sur les droits acquis en y ajoutant une affaire comme "sauf pour un stationnement ou des installations septiques" », explique l'urbaniste.
Saint-Bruno n'a aucun terrain à offrir à l'entreprise dans son parc industriel.
« C'est une compagnie qui est là depuis 2007 et qui a un chiffre d'affaires de plusieurs millions. Dimension Transport a besoin d'un peu d'air parce que l'entreprise est sur un certain erre d'aller. Je peux comprendre les citoyens limitrophes. Là, la balle est dans le camp de Dimension Transport pour avoir un aménagement. Il faut se rappeler qu'il y avait déjà une compagnie quand les citoyens se sont installés là. »
Référendum?
Le projet pourrait éventuellement aller en processus référendaire.
« Nous étions totalement en désaccord avec le projet et on l'est encore, a mentionné le représentant des résidants du secteur, Maxime Lavoie, lors d'une entrevue téléphonique. On a fait valoir notre position plusieurs fois. La pétition qu'on a donnée au conseil municipal est toujours en vigueur. Qui voudrait se retrouver avec ce projet-là derrière chez lui? »
Le Quotidien a tenté de joindre le directeur général de l'entreprise, Alexandre Brassard, en vain.