De gauche à droite : l’organisatrice du Salon auto-moto, Virginie Hallahan-Pilotte, les comédiens Emmanuel Auger, Hugo Giroux et Jeff Boudreault, ainsi que le porte-parole de l’évènement, Carl Nadeau.

Difficile de séparer l'homme de l'acteur

Les amateurs de la série District 31 ont parfois de la difficulté à séparer les acteurs des personnages qu’ils interprètent. Cette réalité semble plaire à Emmanuel Auger et Hugo Giroux, deux acteurs qui tiennent des rôles marquants dans la série. Ils étaient de passage au Salon auto-moto Saguenay, vendredi soir, au Montagnais.

Emmanuel Auger, qui incarne le personnage de Christian Phaneuf, et Hugo Giroux, qui joue le rôle du policier Normand Auclair, sont venus épauler leur ami Jeff Boudreault, natif de Roberval, le journaliste Jean Brière dans District 31. Ce dernier était présent au salon à titre de porte-parole pour la Fondation d’Héma-Québec qui y tient un kiosque afin de sensibiliser les gens à donner du plasma. 

«Le personnage de Phaneuf n’est pas très sympathique dans la série, mais j’ai la chance de faire autre chose, mentionne Emmanuel Auger. Je fais de l’animation ailleurs. Souvent, les gens vont me le dire: ‘‘On te hait, on ne t’aime vraiment pas, mais on t’a vu dans d’autres programmes comme J’ai raté mes rénos! ou dans HockeyQc et on le sait que t’es sympathique’’. Quand on est animateur, on est nous-mêmes et je peux être une bonne personne!»

De son côté, Hugo Giroux prend un malin plaisir à voir le sentiment de crainte qu’il suscite auprès des amateurs de la série District 31.

«Normand Auclair, c’est une police. Des fois, le monde me dit: ‘‘T’es pas fin’’ et je réponds: ‘‘Madame, je suis une police, c’est normal’’, raconte Hugo Giroux. Je cours après les brigands et les pédophiles de ce monde, je ne veux pas être gentil certain! Honnêtement, j’aime ça que les gens me craignent dans la vie.»

Questionné quant à l’impact de la série dans leur quotidien, le duo répond avec humour.

«Faire un million par année, ça change quelqu’un, c’est le fun», lance Hugo Giroux à la blague.

«Oh, tu vois? On n’a pas le même cachet, je pense», d’enchaîner Emmanuel Auger en riant.

Sur une note plus sérieuse, le duo apprécie l’impact de District 31 dans leur vie respective.

«Personne ne s’attendait à un succès comme ça, confie Hugo Giroux. C’est comme quand tu  ‘‘dates’’une fille, tu ne sais pas si tu vas te marier avec ou non et quand cela arrive, on se dit qu’on y est arrivé! On ne sait jamais si ça va fonctionner.»

De son côté, Jeff Boudreault a fait savoir que, dans son cas, les gens sont en mesure de faire la distinction entre le rôle et l’acteur. Il souligne toutefois qu’il est rare qu’un comédien soit connu par son nom et que même Rémi Girard a encore de la difficulté à se dissocier de ses personnages!