Sylvain Gaudreault

Développement régional: Gaudreault demandera des comptes

À la veille de la reprise des travaux parlementaires à l'Assemblée nationale, le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, entend demander des comptes au député de Roberval et premier ministre Philippe Couillard concernant le développement du Saguenay-Lac-Saint-Jean.
L'indice de vitalité économique à la baisse des municipalités, les reprises bancaires records de maisons et les coupes de postes chez Rio Tinto font dire au député que la région est censée avoir un premier ministre pour s'occuper des vraies affaires.
S'ajoutent les manques à gagner récurrents de Saguenay de 13 M $ (voir autres textes en page 6). « Ça vient confirmer ce qu'on sait depuis un bon moment. Le pacte fiscal était transitoire, mais les coupes effectuées ne sont pas transitoires. Elles sont permanentes. »
Il ajoute qu'il y a un paradoxe entre la décision du gouvernement d'accorder plus de responsabilités et de pouvoirs aux municipalités, tout en n'accordant pas les moyens financiers d'y faire face. Selon lui, Québec fait porter l'odieux des coupes sur le dos des municipalités. Il avoue trouver cette manière de faire hypocrite.
La disparition des Conférences régionales des élus (CRÉ) et des Centres locaux de développement (CLD) laissent des interlocuteurs orphelins. « La CRÉ, ce n'était pas parfait, mais c'était une instance régionale. Le leadership régional, actuellement, c'est l'application de la règle ''diviser pour régner''. »