Pascal Tremblay et le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, lors du conseil général du parti, qui s’est tenu en novembre, à Sherbrooke.

Deuxième refus de la CAQ pour Pascal Tremblay

Le Baieriverain Pascal Tremblay essuie un nouveau refus de la Coalition Avenir Québec (CAQ) dans Dubuc. Après avoir rejeté sa candidature en 2012, la formation politique a écarté son dossier, pour les circonscriptions de Dubuc et de Chicoutimi, en vue des élections d’octobre prochain. Il songe maintenant à se présenter comme indépendant.

Après s’être impliqué depuis près d’un an pour la CAQ dans Dubuc et avoir occupé le titre de président du Comité d’action locale de Dubuc, Pascal Tremblay a appris que sa candidature avait été rejetée par le parti à la fin du mois de décembre pour la circonscription de Dubuc, puis le 31 janvier pour la circonscription de Chicoutimi. Une autre candidature aurait retenu l’attention de la CAQ dans Dubuc.

La CAQ sélectionne ses candidats à la faveur d’un processus nominatif, plutôt qu’en procédant à une investiture, a expliqué M. Tremblay, lors d’un entretien téléphonique avec Le Progrès, vendredi. 

Pascal Tremblay, qui oeuvre comme travailleur autonome en marketing et en technologies de l’information, a été déçu par le manque de sensibilité du parti envers les régions, qu’il dit avoir constaté au fil de son implication. «Ce sont des gens de Montréal qui descendent ici pour nous parler de politique régionale», a-t-il déploré.

«Je mène maintenant ma réflexion à savoir si je me présente comme indépendant», a mentionné celui qui dit avoir reçu sur les réseaux sociaux l’appui de plusieurs citoyens et militants déçus par la CAQ.

La candidature de Pascal Tremblay avait également été rejetée dans Dubuc par la CAQ en vue des élections de 2012. 

Il avait annoncé qu’il refusait son augmentation de salaire, lui qui était fonctionnaire à l’époque, ce qui ne correspondait pas au programme du parti, qui proposait plutôt des augmentations pour certains employés de l’État.

Il s’était alors présenté comme indépendant, avant de tenter à nouveau sa chance lors des élections de 2014, toujours comme indépendant.

François Tremblay

Il a été impossible de savoir si la CAQ avait posé son choix dans Dubuc. Le nom de l’ancien président d’arrondissement de La Baie, François Tremblay, circule toujours comme candidat potentiel du parti dans la circonscription.

Il avait fait part l’automne dernier de son intérêt à briguer les suffrages sous la bannière du parti. L’ancien conseiller municipal avait assisté au conseil général du parti, en novembre.

François Tremblay n’a pas rendu l’appel du Progrès logé vendredi. Il n’a pas été possible également de parler à un représentant du parti.