Deux sites de dépôts pour les sinistrés du feu de Chute-des-Passes

La MRC du Fjord-du-Saguenay mettra des sites de dépôt à la disposition des sinistrés de l’incendie dans le secteur de Chute-des-Passes afin de leur permettre de disposer des déchets et faciliter le nettoyage de la zone.

Les 13 maires des municipalités de la MRC se sont entendus pour offrir ce service gratuitement afin d’offrir leur soutien aux gens qui ont perdu beaucoup d’investissements en temps et en argent. « Il y aura deux sites, un près de Chute-des-Passes et l’autre, plus près d’un endroit où il y a plusieurs chalets touchés », a expliqué le préfet de la MRC, Géarld Savard. Les deux sites devraient ouvrir lundi ou mardi et les renseignements seront communiqués aux villégiateurs touchés le plus rapidement possible.

M. Savard explique que la MRC voulait venir en aide le plus vite possible aux sinistrés. « Ce qu’on voulait, c’est offrir un moyen aux gens pour se départir des débris. Ça va les aider beaucoup. Je pense que c’est la première chose à faire et la plus importante. Ça prend du courage pour recommencer tout ce travail. Il y a la question d’environnement aussi. On ne peut pas laisser les débris là. »

Une visite marquante

M. Savard s’est rendu sur les lieux de l’incendie jeudi matin, afin de constater par lui même l’étendue des dégâts. « C’est une scène difficile à regarder, difficile à comprendre et c’est très impressionnant. Je tiens à rassurer les villégiateurs et leur dire que les employés de la MRC du Fjord-du-Saguenay sont sur place et qu’ils travaillent ardemment. »

Il a rapidement compris pourquoi les gens allaient si loin pour bâtir des chalets. « J’ai vu deux lacs et on voit que les gens se sont installés là parce que c’est beau. Je me suis imaginé le temps où c’était tout vert. C’est comme faire un voyage au paradis. »

Depuis le 13 juillet, plus de 60 inspections ont été réalisées sur les 77 baux de villégiatures à l’intérieur du périmètre du feu. De ce nombre, 24 chalets sont perte totale, 14 autres sont touchés. Parmi les 22 chalets sains et saufs, huit ont vu leur terrain brûlé alors que 14 baux n’ont subi aucune perte. Le reste des inspections devraient se faire au cours des prochains jours.