Julie Dufour sera nommée officiellement présidente du conseil d’arrondissement de Jonquière lors de la première rencontre. La représentante du secteur de Shipshaw amorce un second mandat.

Deux présidents d'arrondissement déjà nommés

Deux des trois présidents d’arrondissement de Saguenay ont été choisis, même s’ils ne seront officiellement nommés que lors de leur premier conseil d’arrondissement. Ainsi, Julie Dufour a reçu un vote unanime à Jonquière, tandis qu’Éric Simard l’a emporté à La Baie. Le président de l’arrondissement de Chicoutimi sera sélectionné jeudi.

Du côté de Jonquière, il ne restait que quatre candidats possibles sur les six conseillers, car Jonathan Tremblay (#1) et Carl Dufour (#5) siègent déjà au comité exécutif de la Ville et le cumul des postes n’est pas possible. Une réunion informelle a eu lieu et un vote a été tenu. 

« C’est avec fierté que j’ai proposé la candidature de Julie Dufour pour me remplacer à la présidence de l’arrondissement de Jonquière. Je lui souhaite tout le succès possible dans ses nouvelles fonctions », a déclaré, par voie de communiqué, l’ancien président de l’arrondissement de Jonquière, Carl Dufour.

Nomination appréciée

Julie Dufour a révélé en entrevue avec Le Quotidien qu’elle était « vraiment » contente de sa nomination. 

« Je pense que je peux vraiment apporter quelque chose », a-t-elle indiqué. La conseillère du secteur de Shipshaw amorce son deuxième mandat, elle qui était demeurée indépendante lors du mandat précédent. Elle a affirmé pouvoir compter sur un conseil d’arrondissement très intéressant, avec « des gens avec des expériences bien différentes ».

Elle continuera à être conseillère à temps plein. 

« Je le faisais déjà depuis 2013. Je suis à la maîtrise en administration publique. Je vais probablement suivre un cours par session », a-t-elle poursuivi. 

Selon le Rapport du maire sur la situation financière de Saguenay 2016, le salaire d’un conseiller se situe à 30 160 $. Selon le directeur des communications de Saguenay, Jeannot Allard, les montants sont semblables pour 2017.

La présidence d’un arrondissement vient ajouter 12 560 $, soit le même montant qu’un membre du comité exécutif. La vice-présidence de ce comité apporte 15 701 $. En 2016, le salaire du maire était de 142 438 $.

La Baie

Pour ce qui est de La Baie, contrairement à Jonquière, aucun des élus ne siégeait au dernier conseil municipal de Saguenay. Il n’y avait que Martin Harvey (#15) qui avait de l’expérience, ayant été jadis conseiller à Ville de La Baie. Toutefois, le choix s’est arrêté sur Éric Simard (#14). Rappelons que le troisième conseiller, Raynald Simard, a été sélectionné par Mme Néron sur le comité exécutif de Saguenay. Il n’a pas été possible de parler à Éric Simard.

Chicoutimi

Quant à Chicoutimi, « ça va se décider demain », a révélé pour sa part le conseiller Simon-Olivier Côté. Ce dernier a d’ailleurs tenu à dire qu’il allait ramener son conseil de district composé de citoyens. 

« D’autres conseillers se sont informés », a-t-il mentionné. Cette démarche s’inscrit dans le type de gouvernance souhaitée par la mairesse Josée Néron et son parti, l’Équipe du renouveau démocratique. Outre Simon-Olvier Côté, Marc Pettersen et Michel Tremblay ont de l’expérience comme conseiller municipal.


C’est avec fierté que j’ai proposé la candidature de Julie Dufour pour me remplacer à la présidence de l’arrondissement de Jonquière. Je lui souhaite tout le succès possible dans ses nouvelles fonctions.
Carl Dufour

Commissions: les préférences demandées

Avant de nommer les représentants au sein des dix commissions de Saguenay, la mairesse Josée Néron a demandé à tous les conseillers leurs préférences et leurs intérêts lors de rencontres mardi. 

« On a une réunion demain (jeudi) pour tous les élus pour en discuter. Elle nous a demandé nos préférences. C’est très différent de 2013. J’en ai coché vraiment beaucoup », a souligné la conseillère Julie Dufour. 

« On voulait jouer la transparence et connaître les intérêts de tout le monde », a fait savoir Cindy Girard, attachée de presse au cabinet de la mairesse. Cette dernière a confirmé la tenue de cette réunion jeudi, mais tout en ajoutant qu’encore là, les nominations deviendraient seulement officielles lors du premier conseil de ville le 4 décembre.

Les commissions à pourvoir sont Aménagement du territoire, génie et urbanisme, Arts et culture, Environnement, Immeubles et travaux publics, Sécurité publique et incendie, Services communautaires, vie de quartier et développement social, Sport et plein air, Société de transport du Saguenay, Conseil du trésor et de vérification et ressources humaines et Commission de la famille et des aînés. 

Contrairement aux postes de président d’arrondissement et le comité exécutif, le cumul des postes n’est pas interdit. Julie Dufour fait aussi remarquer que la diminution du nombre d’élus, qui est passé de 18 à 15, aura un impact sur la composition des commissions. 

En 2016, la présidence d’une commission ajoutait 3136 $ au salaire d’un conseiller.