La région du Saguenay-Lac-Saint-Jean doit retenir son souffle alors que la Santé publique est en attente de résultats de tests de dépistage du coronavirus dans deux résidences pour personnes âgées autonomes, où de l’activité de nature grippale a été détectée au cours des derniers jour.
La région du Saguenay-Lac-Saint-Jean doit retenir son souffle alors que la Santé publique est en attente de résultats de tests de dépistage du coronavirus dans deux résidences pour personnes âgées autonomes, où de l’activité de nature grippale a été détectée au cours des derniers jour.

Deux foyers du 3e âge sous la loupe de la Santé publique

La région du Saguenay-Lac-Saint-Jean doit retenir son souffle alors que la Santé publique est en attente de résultats de tests de dépistage du coronavirus dans deux résidences pour personnes âgées autonomes où de l’activité de nature grippale a été détectée, au cours des derniers jours.

Le directeur de la Santé publique du CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean, le docteur Donald Aubin, a confirmé cette information dans le cadre du point de presse sur la situation de la pandémie dans la région. Le médecin n’a toutefois pas confirmé le nom des établissements en question ni leur secteur géographique. Le Quotidien avait obtenu une information à l’effet que l’une des résidences était située à La Baie, mais il a été impossible d’obtenir la confirmation. Pour le moment, la région compte 32 cas, un de plus que la veille.

Les professionnels de la santé ont effectué des tests de dépistage dans les deux centres d’hébergement suspectés pour la présence du coronavirus. Des équipes du CIUSSS ont pris les mesures nécessaires afin d’éviter la propagation du virus en attendant d’obtenir les résultats des différentes analyses. Tout indique que les tests ont été réalisés sur plusieurs personnes. Le directeur de la Santé publique a indiqué qu’il y avait déjà une procédure de soutien pour ces résidences quand elles doivent composer avec d’autres infections virales.

En plus de cas suspectés dans deux résidences, un ambulancier aurait également été confirmé positif au coronavirus dans les dernières heures et placé en isolement, tout comme le livreur d’une pharmacie Uniprix du secteur Kénogami. Pour ce qui est de l’ambulancier, le directeur de la Santé publique refuse de confirmer l’information et indique qu’il s’agit d’une personne oeuvrant dans les services essentiels de la région. Le transport par ambulance est considéré comme un service essentiel. Le docteur Donald Aubin soutient qu’il doit agir avec beaucoup de prudence afin de protéger les renseignements du dossier médical des personnes atteintes.

Chirurgies reportées

Les mesures de mitigation réalisées depuis le début de la pandémie pour libérer des lits d’hospitalisation avec le report de chirurgies commencent à soulever des questions importantes. Les collègues de Radio-Canada ont notamment relevé le cas de la médecin France Gilbert, de Jonquière, qui est atteinte d’une forme agressive de cancer.

La médecin devait subir une intervention et a finalement reçu un appel à l’effet que l’opération était reportée. Elle a contesté la décision du CIUSSS sans succès. En point de presse quotidien, la ministre Danielle McCann avait clairement indiqué que les interventions chirurgicales reliées à des cancers seraient maintenues.

Il s’agit d’un deuxième cas de report d’une chirurgie associée à un cancer à être révélé publiquement sur le territoire du CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean.