Deux formations sur la biomasse organisées par Nature Québec

Les entreprises, les municipalités et les institutions du Saguenay–Lac-Saint-Jean désireuses d’économiser ou d’améliorer leur empreinte carbone pourront suivre une formation sur le chauffage à la biomasse forestière, le 19 septembre. Les formations sont organisées par Nature Québec et permettront aux participants de déterminer si la biomasse forestière constitue une avenue énergétique utile pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

Le Saguenay–Lac-Saint-Jean est l’une des régions du Québec les plus favorables au développement de cette option énergétique, selon Nature Québec. Ainsi, les volumes de biomasse disponibles dépassent de beaucoup les besoins du marché.

« Des projets comme celui des Serres Belle de Jour et de la Régie des matières résiduelles du Lac-Saint-Jean permettent de démontrer l’efficacité des systèmes installés et les économies réalisées. L’aide technique offerte dans le cadre du projet permettra aussi de réunir les conditions gagnantes au démarrage et au maintien des performances des nouvelles chaufferies installées », a expliqué Mathieu Béland, chargé de projet chez Nature Québec, par voie de communiqué.


« Les entreprises sont souvent intriguées par les bénéfices. »
Mathieu Béland

La formation offerte permettra de bien comprendre ce qu’est le chauffage à la biomasse forestière, comment fonctionne une telle chaufferie et quels sont les avantages aux plans environnemental et économique. « Une fois qu’ils connaissent mieux ce système, les entreprises sont souvent intriguées par les bénéfices que la biomasse leur permettrait de réaliser », a indiqué M. Béland.

Les formations auront lieu le 19 septembre, à 9 h au Château Roberval et à 13 h 30 aux bureaux de la MRC de Marie-Chapdelaine, à Dolbeau-Mistassini.

Ce projet est financé par le Fonds vert dans le cadre d’Action-Climat Québec.