Florent Gingras, membre du conseil d’administration de la corporation Patrimoine Saint-Édouard et président du conseil de fabrique Saint-Alphonse, Raynald Simard, conseiller municipal du secteur, Josée Néron, mairesse de Saguenay, Mario Simard, président du conseil d’administration de la Caisse Desjardins de La Baie–Bas-Saguenay, Martin Saint-Pierre, président de la corporation du Patrimoine Saint-Édouard, et Martin Lemay, directeur général de la caisse, ont souligné la contribution de Desjardins au projet.
Florent Gingras, membre du conseil d’administration de la corporation Patrimoine Saint-Édouard et président du conseil de fabrique Saint-Alphonse, Raynald Simard, conseiller municipal du secteur, Josée Néron, mairesse de Saguenay, Mario Simard, président du conseil d’administration de la Caisse Desjardins de La Baie–Bas-Saguenay, Martin Saint-Pierre, président de la corporation du Patrimoine Saint-Édouard, et Martin Lemay, directeur général de la caisse, ont souligné la contribution de Desjardins au projet.

Desjardins donne 350 000$ pour l’église Saint-Édouard

Myriam Gauthier, journaliste de l'Initiative de journalisme local
Myriam Gauthier, journaliste de l'Initiative de journalisme local
Le Quotidien
Desjardins donnera 350 000$ pour soutenir la transformation de l’église Saint-Édouard de La Baie en bibliothèque. Il ne manque plus que la subvention de Québec, qui pourrait maintenant atteindre 5 M$, pour que le projet aille de l’avant.
Desjardins versera 350 000$ au projet de transformation de l’église Saint-Édouard en bibliothèque.

Le don de 350 000$ a été obtenu auprès du Fonds du Grand Mouvement de Desjardins. La Caisse Desjardins de La Baie–Bas-Saguenay a piloté le dossier qui a été retenu par la Table de concertation régionale de Desjardins au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Martin Saint-Pierre, président de la corporation Patrimoine Saint-Édouard, espère que cette première contribution d’envergure du milieu incitera d’autres organisations à soutenir le projet. Il s’agit pour le président d’une nouvelle étape vers la concrétisation du projet de nouvelle bibliothèque municipale attendue à La Baie depuis 25 ans.

«On a franchi de belles étapes, car pour tout vous dire, où on est rendu, pour nous ça a été quand même été un chemin de croix», a-t-il souligné, lors d’une entrevue accordée mardi au Quotidien qui réunissait différents acteurs du projet de 11 M$.

Martin Saint-Pierre, président de la corporation du Patrimoine Saint-Édouard, et Mario Simard, président du conseil d’administration de la Caisse Desjardins de La Baie–Bas-Saguenay

La corporation souhaite récolter 1,5 M$ auprès du milieu pour soutenir la transformation de l’église construite à la fin du 19e siècle. La crise sanitaire et économique causée par la COVID-19 rendra cependant plus difficile l’atteinte de cet objectif initial, estime M. Saint-Pierre.

L’alliance entre Desjardins et le projet était naturelle, aux yeux du président du conseil d’administration de la Caisse de La Baie–Bas-Saguenay, Mario Simard. Les bureaux de l’institution financière sont situés dans le secteur de Port-Alfred, à côté de l’ancien lieu de culte fermé depuis 14 ans.

La nature du projet a permis d’obtenir une contribution du Fonds du Grand Mouvement, qui ne finance habituellement pas les projets de bibliothèques municipales. «Mais il y a trois aspects principaux dans ce projet, a précisé M. Simard. Il y a l’aspect de la bibliothèque, avec la relocalisation, il y a l’aspect de la sauvegarde d’un bâtiment patrimonial, qui est quand même important, et il y a l’aspect de revitalisation du secteur.»

Le don de 350 000$ sera divisé par versements selon les étapes d’avancement du projet. Il s’ajoute à une précédente contribution de Desjardins de 50 000$ via la Caisse de La Baie–Bas-Saguenay.

Josée Néron, mairesse de Saguenay, lors de l’entrevue accordée au <em>Quotidien</em>, au presbytère de l’église Saint-Édouard.

Subvention pouvant atteindre 5 M$
La mairesse de Saguenay, Josée Néron, espère que la transformation de l’église débutera en 2021. Tout dépendra de l’obtention d’une subvention de Québec.

Saguenay espérait à l’origine obtenir une subvention de 3,5 M$ pour soutenir le projet municipal. Une subvention pouvant aller jusqu’à 5 M$ pourrait finalement être obtenue auprès du ministère de la Culture et des Communications, selon les dernières informations reçues par la municipalité.

«[Ce genre de projets], c’est utiliser les cathédrales qu’on a bâties dans notre milieu et les garder présentes, mais de leur donner une autre fonction pour leur permettre d’être tout aussi vivantes auprès de leur communauté», a exprimé la première magistrate de Saguenay, qui a souligné la collaboration entre la municipalité et le milieu.

Le dossier est à l’étude du côté des bureaux régionaux du ministère, a précisé Martin Saint-Pierre, et une réponse pourrait être espérée à l’automne. Le président de la corporation souligne que le dossier est soutenu par le député de Dubuc, François Tremblay, de même que par la ministre régionale et députée de Chicoutimi Andrée Laforest.

+
MISE EN VALEUR DU CLOCHER

La corporation Patrimoine Saint-Édouard souhaite également mettre en valeur le clocher de l’église Saint-Édouard, qui offre une vue imprenable sur la baie des Ha! Ha!, pour en faire un attrait touristique.

«On est profondément convaincu que le clocher pourrait être drôlement intéressant. Quand on voyage un peu, tout ce qui est haut, que ce soit une tour ou un clocher, les touristes vont le visiter», a mentionné le président de la corporation, Martin Saint-Pierre.

Il estime que la vue à partir du clocher serait prisée des touristes, et en particulier des croisiéristes, lorsque l’industrie reprendra. D’autres programmes gouvernementaux pourraient être ciblés par l’organisation pour cet aspect du projet.

Cette idée de mise en valeur du clocher en un attrait touristique est un exemple de la portée du projet de transformation de l’église, ont souligné les différents intervenants présents. Plus qu’une bibliothèque, ont-ils rappelé, le projet aura pour effet de revitaliser le secteur industriel et socio-économique qui a souffert depuis la fermeture de la papetière d’Abitibi-Consolidated en 2004.

Les plans du projet de bibliothèque prévoient que l’église sera consacrée aux collections et activités dédiées aux adultes. Le presbytère sera quant à lui dédié aux enfants, en plus d’accueillir le Centre Alpha de La Baie et le conseil de fabrique. Un couloir reliera les deux bâtiments.

La mairesse Josée Néron a souligné avoir hâte de présenter les plans du projet à la population.