De gauche à droite en première rangée: Manon Tremblay et Marie-Claude Tremblay, représentantes des directeurs généraux des caisses Desjardins de la région. Rangée du bas: Martin Gagnon et Jean Lamoureux, représentants des fondations hospitalières du Saguenay–Lac-Saint-Jean.
De gauche à droite en première rangée: Manon Tremblay et Marie-Claude Tremblay, représentantes des directeurs généraux des caisses Desjardins de la région. Rangée du bas: Martin Gagnon et Jean Lamoureux, représentants des fondations hospitalières du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Desjardins crée un fonds de 40 000 $ pour distraire les personnes âgées

Les personnes âgées demeurant dans les 16 CHSLD du Saguenay–Lac-Saint-Jean pourront contrer l’isolement et l’ennui à la suite de la création d’un fonds de 40 000 $ par les caisses Desjardins régionales et les fondations hospitalières. Cet argent servira à l’achat d’équipements de loisirs, comme des jeux de cartes, des disques musicaux et des casse-tête, destinés à divertir ces personnes vivant le confinement.

Selon Martin Gagnon, directeur général de la Fondation de ma vie, et Jean Lamoureux, directeur de la Fondation de l’Hôpital d’Alma, porte-parole des six fondations, la situation préoccupante du CHSLD de la Colline à Chicoutimi a amené la directrice générale de l’établissement à approcher les fondations afin de savoir s’il y avait une action possible pour aider les résidents au plan moral et psychologique. « On s’est dit que s’il y avait des besoins pour cet établissement, ce pourrait être le cas pour les autres CHSLD de la région. On s’est organisés très rapidement avec les caisses Desjardins du Saguenay et du Lac-Saint-Jean ».

C’est ainsi que les douze caisses et six fondations ont pu contribuer pour amasser 40 000 $. La cagnotte sera divisée à parts égales entre le Saguenay et le Lac-Saint-Jean, selon le nombre d’unités de soins de chaque établissement. Chaque unité de soins recevra 952 $.

« Dans le contexte de la pandémie, les gestionnaires, membres des conseils d’administration et employés sont conscients qu’au plan humanitaire, il se passe de quoi, avec l’isolement. On doit se placer en synergie avec les besoins du milieu », explique Marie-Claude Tremblay, directrice de la Caisse du Nord du Lac-Saint-Jean, au nom de tous ses collègues régionaux.

L’argent sera distribué en début de semaine, de façon à ce que les personnes puissent en bénéficier très rapidement.