Le maire de Desbiens, Nicolas Martel, ne se présente plus aux rencontres de la MRC de Lac-Saint-Jean-Est et a mentionné qu’il étudiait la possibilité de changer de MRC, vers celle du Domaine-du-Roy.

Desbiens veut lâcher la MRC

Le fossé continue de se creuser entre la MRC de Lac-Saint-Jean-Est et le maire de Desbiens, Nicolas Martel. L’élu, qui brille par son absence à la table du conseil depuis plusieurs séances, est en réflexion quant à l’avenir de Desbiens au sein de l’institution politique qui représente 14 municipalités.

Selon les informations obtenues par Le Quotidien, le maire de Desbiens n’écarterait pas l’idée de quitter la MRC de Lac-Saint-Jean-Est afin de se tourner vers la MRC du Domaine-du-Roy.

Interrogé à ce sujet, Nicolas Martel a confié : « On analyse toutes les alternatives quant à notre avenir au sein de la MRC de Lac-Saint-Jean-Est. »

Devant une absence prolongée de quelques mois, la direction générale de la MRC de Lac-Saint-Jean-Est a communiqué avec l’élu desbienois afin de connaître ses intentions, puisqu’il siège à divers comités. « M. Martel nous a envoyé un courriel dans lequel il nous a fait part de son intention de ne plus siéger au comité du Fonds de développement des territoires et de ne plus faire partie du conseil d’administration de la Corporation d’innovation et développement Alma–Lac-Saint-Jean-Est (CIDAL). Il nous a mentionné que des documents suivront », a expliqué le préfet de la MRC de Lac-Saint-Jean-Est, André Paradis.


«  Jusqu’à nouvel ordre, aucun élu de Desbiens n’ira à la MRC de Lac-Saint-Jean-Est. Il y a une situation litigieuse, et une analyse est en cours.  »
Nicolas Martel

M. Paradis assure qu’il n’existe pas d’obligation légale quant à la présence ou au nombre maximal d’absences d’un maire à la table du conseil. Le préfet rappelle qu’en ce moment, « la municipalité de Desbiens n’est pas représentée, [et] c’est elle qui est perdante ».

De son côté, Nicolas Martel réplique que « jusqu’à nouvel ordre, aucun élu de Desbiens n’ira à la MRC de Lac-Saint-Jean-Est. Il y a une situation litigieuse, et une analyse est en cours ».

La séance extraordinaire de mardi dernier a été l’occasion pour les membres du conseil formé de 18 élus de demander au préfet de communiquer, à nouveau, avec Nicolas Martel, afin d’obtenir davantage de précisions quant à son avenir à la table.

Souvenir de 2007

La désertion de Nicolas Martel à la MRC de Lac-Saint-Jean-Est n’est pas sans rappeler un incident similaire remontant à 12 ans, presque jour pour jour. Cinq élus avaient quitté la table le 12 juin 2007. Les élus du secteur Nord, soit le maire de L’Ascension-de-Notre-Seigeur, Louis Ouellet, l’ancien maire de Saint-Nazaire – et actuel député de Lac-Saint-Jean –, Éric Girard, l’ancien maire de Labrecque, Daniel Perron, l’ancien maire de Sainte-Monique, Georges Bouchard, et le conseiller de Lamarche, Claude Bourgault, avaient signifié leur mécontentement à la suite d’une prise de parole publique de l’ancien maire d’Alma, Gérald Scullion. Celui-ci allait à contresens d’une résolution de la MRC de Lac-Saint-Jean-Est concernant la fermeture du site d’enfouissement de L’Ascension.