Sur la rue Frank-Carrel, jeudi, plus d’une trentaine de Chevrolet Suburban Z71, la version tout-terrain, étaient alignés sur un lot voisin du concessionnaire Marlin Chevrolet Buick GMC.

Des VUS Suburban livrés par dizaines pour le G7

EXCLUSIF / La Gendarmerie royale du Canada (GRC) ne lésine pas sur les dépenses pour assurer le transport sécuritaire des élites étatiques qui visiteront Québec, La Malbaie et Saguenay à l’occasion du Sommet du G7 de juin. Quelque 157 véhicules de marque Chevrolet Suburban viennent d’être livrés dans la capitale, a observé Le Soleil. Une commande dont la valeur marchande oscille entre 9,5 millions $ et 12,5 millions $; facture à laquelle il faut additionner les équipements policiers qui seront greffés aux mastodontes.

Un Suburban? Vous savez, ces VUS surdimensionnés qu’affectionnent les chefs d’État et autres notables. De gros camions noirs luxueux voyageant en convoi; y logent par exemple le premier ministre canadien, sa garde rapprochée et ses gardes du corps. 

Au passage du Soleil sur la rue Frank-Carrel, jeudi, plus d’une trentaine de Suburban Z71, la version tout-terrain, étaient alignés sur un lot voisin du concessionnaire Marlin Chevrolet Buick GMC. Tous neufs, sièges probablement en cuir, vitres teintées, six ou sept fauteuils dignes d’une section coûteuse d’un long-courrier. Les autres bolides de la commande avaient déjà été livrés aux forces de l’ordre.

C’est que les policiers ont besoin de temps avant le Sommet. Ils modifieront fort probablement les Suburban : équipements de protection, appareils de télécommunication, gyrophares, etc.

Le directeur des parcs commerciaux chez Marlin, Jacques Gauthier explique qu’il leur faut un camion capable de supporter ces ajouts. Rapide, grand, confortable, sécuritaire, note-t-il. «C’est très solide.»

Vendeur d’expérience, M. Gauthier vante les mérites de son produit. Mais ne se prononce pas sur la valeur de la transaction intervenue directement entre la GRC et General Motors. Il souligne cependant qu’un client qui acquiert d’un seul coup plus de 150 unités d’un même modèle jouit généralement d’une réduction. Surtout que les organisations gouvernementales acceptent parfois de renoncer à la garantie.

La négociation ayant eu lieu loin de la capitale, le concessionnaire ne touche donc pas de commission sur le contrat. En cette période creuse pour les ventes de voitures neuves, la gestion de la livraison, le nettoyage et la préparation des Suburban par les techniciens permet néanmoins de garantir du travail à plus d’employés du garage. «Si je n’avais pas eu ça, j’aurais été obligé de slaquer du personnel. Ça fait notre affaire.»

D’autres commandes

Nous sommes en attente de détails sur la transaction de la part des autorités publiques, notamment pour savoir à quoi serviront les Suburban achetés par la GRC durant le Sommet des 8 et 9 juin mais, aussi, après. 

Il est d’ailleurs fort probable que bien plus de véhicules ont été achetés récemment pour le G7, puis expédiés vers Québec. Foi d’un directeur de concession qui en a vu d’autres, certaines livraisons ont attiré l’attention au cours des dernières semaines. 

D’aucuns se souviendront que pour le Sommet des Amériques de 2001, la GRC s’était procuré 500 autos neuves chez Ford pour servir de limousine aux 3000 délégués et pour les policiers. La flotte, entreposée à la base militaire de Valcartier en attendant la visite, avait piqué la curiosité.

Mais cette fois-là, les Crown Victoria, Lincoln Continental et Taurus avaient été louées pour trois mois. Notre chroniqueur Paul-Robert Raymond se souvient qu’une grande vente au rabais avait été organisée après l’événement.

Selon Le guide de l’auto, le Suburban fait 5,7 mètres par environ 2 mètres de haut et 2 mètres de largeur. Dans la colonne des «plus» : le confort de première classe et la capacité considérable de remorquage, entre autres. Du côté des «moins», nous apercevons : dimensions d’une autre époque, prix assez intimidants. Il est vendu entre 60 000 $ et 80 000 $.