Des voix de la région s'illustrent

Deux interprètes du Saguenay-Lac-Saint-Jean sont parvenus à faire leur place à l'émission La Voix.
À l'occasion de la cinquième et dernière audition à l'aveugle, Éric Lapointe et Isabelle Boulay ont été choisis respectivement par Sabrina Paton, d'Alma, et Philippe Berghella, de Saguenay.
Ce dernier, dont la maman, Lucie Ouellet, et son frère, Hervey, vivent toujours à Saguenay, a offert une performance étincelante de la pièce Wicked Game, de Chris Isaak. Une interprétation assez impressionnante pour que les quatre juges appuient sur le bouton rouge.
Éric Lapointe n'a mis que huit ou neuf secondes pour être charmé par sa voie. Isabelle Boulay a réagi dans les secondes suivantes, et Marc Dupré a fait de même. Seul Louis-Jean Cormier s'est fait tirer l'oreille en attendant plus de 30 secondes avant de manifester son intérêt.
Quelques-uns des juges connaissent le chanteur de 35 ans, mais ne l'avaient pas reconnu.
« Tu es toujours aussi bon. Si tu me choisis, tu vas choisir un chum », a lancé Éric Lapointe.
« C'est la première fois que tu me le dis comme ça », a répliqué le participant à La Voix.
Marc Dupré est même allé jusqu'à mentionner qu'il lui volerait ses cordes vocales s'il le pouvait. « Il est temps que le grand public te découvre », a-t-il dit.
Quant à Isabelle Boulay, elle était conquise.
Au final, Philippe Berghella a opté pour Isabelle Boulay. « Je suis choyé et le choix est difficile à faire. Je me suis fait avoir avec mon instinct d'homme », a-t-il ajouté au grand plaisir de la chanteuse.
Philippe Berghella, né à Montréal, mais qui a grandi à Chicoutimi, n'en est pas à ses premières armes dans le monde de la chanson. Il a joué et chanté dans Don Juan et Shéhérazade, en plus d'avoir fait la tournée des forces armées canadiennes en 2002 avec Lulu Hughes et Elysabeth Diaga.
Almatoise sélectionnée
Un peu plus tard, Sabrina Paton, une Almatoise de 29 ans, a aussi fait sa niche à l'émission. En chantant Ça fait mal en d'dans de Zébulon, elle a rapidement séduit Éric Lapointe et, peu de temps après, Isabelle Boulay.
« C'est la première fois que ça me fait du bien de voir une femme avoir mal (thème de la chanson). Il me reste une place et j'ai envie de mettre mon humble talent à ton service », a lancé le chanteur rock, qui a été choisi par l'interprète d'Alma.
Finalement, Élie Dupuis, de l'équipe de Marc Dupré, n'est pas un inconnu dans la région. Il a été lauréat des 13-17 ans au Festival de la chanson de Saint-Ambroise en 2012.