La présidente du Réseau Agrotourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean, Carmen Tremblay, convie les vacanciers à découvrir des produits frais près de chez eux.

Des visites à la ferme pour les vacances

Les gens du Saguenay-Lac-Saint-Jean sont invités à passer leurs vacances chez des producteurs près de chez eux cet été, avec le lancement lundi de la nouvelle image de marque Agrotourisme Zone boréale pour stimuler l'offre et l'économie régionales.
Lancé en 2016, le Réseau agrotourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean s'est associé récemment avec l'organisme Zone boréale qui a pour mission de faire découvrir les saveurs des terroirs saguenéen et jeannois. Grâce à une subvention de 50 000 $ du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, une offre structurée pour faire valoir les producteurs régionaux est née.
Une carte recense les 51 membres ouvrant leurs portes aux touristes et précise leurs activités spécialisées, que ce soit l'autocueillette de petits fruits, la dégustation de fromages, l'hébergement rural, un parcours d'interprétation ou un kiosque de produits frais.
Des microbrasseries et des restaurants ambassadeurs de Zone boréale sont aussi indiqués. L'outil est disponible sur le web et dans un guide papier incluant des conseils (comme appeler le producteur avant de faire une visite pour s'assurer de sa disponibilité).
« Les consommateurs recherchent l'authenticité de l'expérience locale et veulent savoir ce qu'ils mangent. Agrotourisme Zone boréale facilite leurs recherches. Les gens peuvent trouver une ferme près de chez eux et décrocher du rythme de vie rapide, en alliant la beauté des paysages du Saguenay-Lac-Saint-Jean et la fraîcheur des produits dans une même activité touristique », déclare avec passion la présidente du regroupement, Carmen Tremblay, en conférence de presse lundi matin à l'Orée des champs de Saint-Nazaire.
Cette dernière est elle-même copropriétaire de la Bergerie la Vieille Ferme à Saint-Fulgence. Elle souhaite rétablir le lien « vital » entre le consommateur et le producteur, et de donner à celui-ci une plus grande place dans le développement économique régional.
Mme Tremblay soutient que le Saguenay-Lac-Saint-Jean marche un pas en avance sur le reste de la province en se dotant d'une image de marque qui peut très bien faire partie de « l'ADN régional ».
Présent sur les réseaux sociaux
En plus de la carte, Agrotourisme Zone boréale entend être plus présent sur les réseaux sociaux, et faire par exemple du temps de la récolte des fraises ou des citrouilles un réel évènement. Les producteurs ont en effet rarement le temps de se consacrer à la promotion.
« Tout seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin », résume le vice-président des Fêtes gourmandes Raymond Rouleau, aussi présent à la conférence de presse. Le réseau a une possibilité de 80 membres, mais pourrait avoir un potentiel beaucoup plus large si des petites entreprises se conforment à la charte de qualité.
« On pourrait devenir l'offre agrotouristique la plus importante au Québec », rêve Carmen Tremblay. Il ne manque que du financement récurrent. Le préfet de la MRC Maria-Chapdelaine Jean-Pierre Boivin, qui a salué l'initiative lundi, pense que le Fonds d'appui au rayonnement des régions pourrait aider à faire un bout de chemin.
« L'agriculture est sûrement une priorité régionale pour justifier la subvention », affirme-t-il.
Pour l'instant, on peut se procurer la carte du réseau au www.agrotourisme.quebec et dans les centres d'information touristique, notamment.