Des vacances pour le PM

Pour la première fois depuis septembre 2012, Philippe Couillard s'accordera une période de vacances.
Il délaissera son chapeau de politicien au cours des deux prochaines semaines afin de prendre du temps pour lui et ses proches.
Le premier ministre du Québec et député de Roberval roule à la vitesse grand V depuis près de deux ans, soit lorsque les libéraux sous le règne de Jean Charest ont perdu le pouvoir. C'est à ce moment qu'il a plongé à pieds joints dans une grande aventure qu'il l'a mené là où il est actuellement. 
«Je n'ai pas vraiment arrêté. Ça va faire du bien. Je suis encore beaucoup dans l'action et le rythme gouvernemental, mais je n'aurai pas beaucoup de difficulté à m'adapter au rythme des vacances, je vous rassure tout de suite», a confié M. Couillard à la représentante du Quotidien.
Entouré de gardes du corps
Compte tenu de son boulot, il lui sera toutefois impossible de passer incognito et de se faire oublier. Dans tous ses déplacements, que ce soit dans sa circonscription ou ailleurs, en fonction ou en congé, le PM est accompagné de ses gardes du corps. Une situation à laquelle il dit s'être habitué. 
«Ils sont toujours là. C'est une fonction dans laquelle on est toujours très entouré. Ce sont des gens avec qui il est agréable de vivre. Ils sont très gentils et ils sont discrets. C'est quelque chose que j'accepte très bien», a poursuivi le député de Roberval. «Je ne dirai pas que je ne les remarque plus, mais il n'y a pas grand-chose que je m'empêche de faire. Par exemple, je m'en vais à la pêche en Gaspésie.»
Fervent de la pêche, Philippe Couillard profitera de ses vacances estivales pour aller taquiner le saumon de l'Atlantique durant trois jours. «Ça ne va pas très bien la pêche au saumon cette année, mais un bon pêcheur ne se laisse jamais abattre», a mentionné à la blague M. Couillard, qui a eu l'occasion de faire de belles captures de dorés cette année.
«La saison de doré a été bonne, mais pour la ouananiche, ce fut difficile. Il semble qu'il y en a pas mal en rivière. Ce n'est pas une année normale. On a eu des eaux très hautes et très sales, ce qui a changé beaucoup le comportement du poisson. Mais ce n'est pas grave, on va les retrouver pareil.»
Au cours cette pause d'été, le chef libéral compte profiter pleinement de son havre de paix en compagnie de son épouse Suzanne, soit leur résidence principale de Saint-Félicien, située en bordure de l'Ashuapmushuan. Le PM sera accessible si besoin il y a, mais il tient à s'accorder un moment de répit en toute tranquillité. «J'ai essayé de protéger ça fermement, mais je peux être joignable en tout temps. (...) Les dossiers gouvernementaux n'arrêtent jamais. Il y a la suite des dossiers en cours, des dossiers de l'été et ceux de l'automne qu'il faut planifier alors il y a toujours quelque chose à faire.»
Depuis son arrivée à la tête du gouvernement, en avril dernier, M. Couillard est demeuré fidèle à lui-même. Il est surtout reconnu pour son accessibilité, sa simplicité et la proximité qu'il entretient avec son monde. 
«Il ne faut pas donner l'impression que l'on est quelqu'un qui est à distance et qui habite sur une autre planète. Je fais le travail que j'ai à faire pour la fonction que ça représente, mais je n'en fais pas du tout une question de vanité», a conclu le Félicinois qui prend beaucoup de plaisir à faire ce qu'il fait depuis près de quatre mois.